Crainte d'une canicule ou d'un reconfinement : les ventilateurs et climatiseurs se vendent comme des petits pains

Crainte d'une canicule ou d'un reconfinement : les ventilateurs et climatiseurs se vendent comme des petits pains

REPORTAGE - Cela fait quasiment trois mois que le soleil brille sur toute la France. Les ventilateurs et climatiseurs se vendent comme des petits pains dans les magasins d'électroménager.

La canicule de l'an dernier est encore dans tous les esprits. Et imaginez si le confinement avait eu lieu avec les records de chaleur des mois de juin et juillet de 2019. Certains y ont pensé et s'équipent : "Nous achetons un ventilateur pour la chambre des enfants car il commence à faire chaud et si jamais nous devions être reconfinés cet été, autant être équipé", explique un père de famille dans le reportage ci-dessus. 

"Moi je ne partirai pas en vacances cet été à cause du coronavirus alors j'investis dans un climatiseur pour être à l'aise chez moi", explique une cliente d'un magasin d'électroménager. Ce dernier a vu ses ventes de climatiseurs et ventilateurs multipliées par 7 par rapport à l'année dernière. 

Toute l'info sur

Le 13h

Pas de risque de pénurie car les enseignes ont fait des stocks. Il existe des modèles pour à peu près toutes les bourses. "Les clients affectionnent les ventilateurs avec télécommande pour éviter d'avoir à se lever pour changer la vitesse ou pour l'éteindre", détaille un vendeur. Prix du produit : 99 euros. 

"Il faut compter 449 euros pour un climatiseur qui permet de gagner entre 3 et 10 degrés pour une pièce de 25 mètres carrés", poursuit-il. Et, en ce moment, ce sont les french days, des promotions dans les grandes enseignes. Un moyen de rafraichir son intérieur sans "trop" faire chauffer sa carte bancaire. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Je n'avais jamais subi une telle violence" : le maire de Nice Christian Estrosi annonce qu'il quitte Les Républicains

EN DIRECT - Covid-19 : tous les militaires français envoyés en opérations extérieures seront vaccinés

Covid-19 : voisin de l'Inde, le Népal pourrait faire face à une situation encore plus incontrôlable

Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a tenté de s'interposer

EN DIRECT - Procès Lelandais : les parents d'Arthur Noyer exaspérés par les incohérences de l'accusé

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.