VIDÉO - Ces imams de France qui prennent position pour la liberté d'expression

VIDÉO - Ces imams de France qui prennent position pour la liberté d'expression

RELIGION - Après l'assassinat de Samuel Paty, professeur d'histoire à Conflans-Sainte-Honorine, certains imams français ont tenu à réaffirmer leur attachement aux valeurs républicaines. Reportage.

"On reste attachés à la liberté d’expression, la liberté de caricaturer, même les religions." Imam de la mosquée de Cenon (Gironde), Mahmoud Doua défend la laïcité et les valeurs républicaines de la France. Une position que l'homme tient à réaffirmer une dizaine de jours après le sinistre assassinat de Samuel Paty. "Rien ne justifie la violence", souligne-t-il. "Ce crime horrible nous a profondément touché."

Bien qu'il risque sa vie en s'opposant ainsi à l'islamisme radical, l'imam entend bien continuer à être en accord avec ses idées. "Cela ne me fait pas peur", assure-t-il. "Il faut avoir des convictions. L’objectif des radicaux est de nous faire peur et il ne faut pas tomber dans ce piège."

Toute l'info sur

L'assassinat de Samuel Paty, professeur d'histoire

Attentat islamiste contre Samuel Paty : suivez les dernières informations

"Combattre l'ignorance et la violence"

Même son de cloche du côté de Tareq Oubrou, grand imam de Bordeaux. Celui qui est aussi un essayiste a refusé la protection rapprochée proposée par l'État après avoir reçu à deux reprises des menaces de la part de Daech. Car même s'il estime que les imams pourraient être la prochaine cible des terroristes, Tareq Oubrou ne compte pas s'arrêter de vivre normalement. "Je dois faire ce que j’ai à faire : combattre l’ignorance et cette violence qui portent préjudice à ma religion."

Quelques jours plus tôt, le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Chems-Eddine Hafiz avait, lui, rappelé l’urgence de combattre l’amalgame entre islam, islamisme et terrorisme. "Je suis en train de me battre. Je risque ma vie aujourd’hui, parce que c’est important de montrer que les musulmans sont des républicains, et ont des valeurs qu’ils partagent avec l’ensemble de la société française", faisait-il valoir.

Dans une note, Gérald Darmanin a demandé aux préfets d’assurer la sécurité de ces imams qui risquent leur vie.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Producteur tabassé par des policiers à Paris : que s'est-il passé ?

EN DIRECT - Covid-19 : l'Inde produira plus de 100 millions de doses du vaccin russe

EN DIRECT - La légende Diego Maradona a été inhumée auprès de ses parents

"Un chagrin presque insupportable" : Meghan Markle évoque sa fausse couche dans une poignante tribune

Ce qu'il sera possible (ou non) de pratiquer dans les stations de ski pendant les vacances de Noël

Lire et commenter