Coronavirus : ma nouvelle vie dans ma maison de retraite

Coronavirus : ma nouvelle vie dans ma maison de retraite
Population

Toute L'info sur

Le 20h

CONFINEMENT - Nos journalistes ont recueilli ce jeudi les témoignages de Hugo Vidal-Rosset, un directeur d'Ehpad dans l'Yonne, et de Stéphanie Villard, directrice d'une résidence pour seniors autonomes dans le Gard. Des initiatives similaires sont prises un peu partout en France, alors que les personnes âgées sont particulièrement vulnérables face au coronavirus.

S'assurer que "tous les résidents soient en bonne santé". C'est le mot d'ordre de plusieurs résidences pour seniors depuis le début de l'épidémie de Covid-19. Dans ces centres, les personnes âgées sont particulièrement vulnérables face à la pandémie de coronavirus, et le confinement prend une dimension de première importance. Visites interdites, salles communes fermées... toutes les précautions, même drastiques, sont prises pour éviter la contamination. Les directeurs de ces établissements doivent alors redoubler d'imagination pour s'occuper de leurs résidents.

"Beaucoup de pression au quotidien"

Stéphanie Villard est consciente de l'importance de son rôle. Elle a dû fermer la salle commune et interdire les visites. La directrice des Senioriales a dû inventer d'autres moyens pour prendre soin de ses résidents. Dans l'établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) de Hugo Vidal-Rosset aussi, les pensionnaires sont coupés du monde extérieur, confinés dans leur chambre. Il a eu l'idée de faire correspondre les élèves de l'école voisine avec les résidents les plus isolés.

Alors que le directeur d'un  Ehpad de Haute-Savoie, où sept résidents ont récemment succombé au coronavirus, appelait mardi 24 mars à "confiner encore plus" les établissements, la moitié du personnel d'une maison de retraite a choisi de se confiner avec ses résidents en Charente, comme le rapporte France Bleu

Lire aussi

Si ces nouvelles mesures représentent "beaucoup de pression au quotidien", elles sont nécessaires pour prévenir des risques qu'encourent les seniors face au virus.  "J'adresse un message à tous les Ehpad : ce n'est pas du tout comme une grippe, il faut confiner encore plus nos résidents pour ne pas laisser ce virus extrêmement contagieux se propager. Sinon, nous courons à la catastrophe", a expliqué à l'AFP Eric Lacoudre, gestionnaire de l'Ehpad Le Bosquet de la Mandallazteur, à Sillingy.

De nombreux décès déjà dénombrés partout en France

Malgré une réclusion stricte et des visites extérieures interdites, les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes n'échappent pas au Covid-19, particulièrement virulent parmi leurs résidents. Dans l'Est, vingt résidents d'un Ehpad des Vosges, à Cornimont, où vivent 163 personnes âgées, ont trouvé la mort. En Haute-Marne, seize résidents d'une structure de Saint-Dizier sont décédés et une quarantaine sont sur surveillance. Selon une porte-parole de la Résidence Beauregard, à Villeneuve-Saint-Georges près de Paris, le virus a également provoqué la mort de trois résidents depuis le début de l'épidémie, et les 80 autres sont désormais tous isolés dans leurs chambres depuis le 12 mars.  A la maison de retraite et de gériatrie de la fondation Rothschild à Paris, 16 personnes sont décédées et 81 sont positives au Covid-19, selon Le Parisien.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent