"Ma nouvelle vie" : ils s'associent pour créer une radio destinée aux aînés

"Ma nouvelle vie" : ils s'associent pour créer une radio destinée aux aînés
Population

SOLIDARITÉ - Un "trait d'union entre les générations". C'est ce que veut établir "radio libellule", une radio destinée aux aînés, créé par un étudiant et un gérontologue pour apporter leur soutien aux seniors coupés du monde à cause du confinement.

"Un trait d'union entre les générations". Le slogan de Radio Libellules résume à lui seul la mission de cette radio pas comme les autres. L'étudiant Valentin Hugues l'a créée avec ses amis pendant le confinement. "Je suis retourné dans ma chambre d'ado qui est maintenant devenu le studio créé pour Radio Libellules", raconte le jeune homme. Objectif: aider les personnes âgées,  davantage isolées en cette période de confinement. 

"On avait le sentiment que la solitude allait arriver et que ça allait être compliqué. Du coup ça nous a marqué et on s'est dit: pourquoi pas faire une émission?", explique l'étudiant qui dit avoir énormément pensé à ses grands-parents à ce moment-là, "depuis que l'émission est sortie ils l'écoutent chaque semaine".

Récits, poésies, histoires... Lui et ses amis proposent des programmes adaptés à cette audience plus âgée. Des sujets accompagnés de musiques et de petites publicités d'époque. Un voyage dans le temps tout en restant à la maison s'offre alors aux auditeurs et auditrices. 

Des chroniqueurs-résidents d'Ehpad

Reste que lui et ses amis tenaient à recruter des chroniqueurs dans les Ehpad. Fort heureusement, le projet est parvenu aux oreilles de Guy Charpentier, spécialiste en gérontologie, qui a tout de suite voulu y participer. "C'est stimulant", explique le directeur associé ReSanté-vous, en prenant l'exemple d'une résidente d'Ehpad chroniqueuse. "Elle se remémore, elle structure sa pensée et nous raconte en y mettant des mots", ajoute Guy Charpentier. Des témoignages qui ont un autre écho grâce au réseau de Guy Charpentier qui a fait rentrer Radio Libellules dans des dizaines d'Ehpad.

Lire aussi

Toute l'info sur

Ma nouvelle vie

"Je ne pense pas que ce projet aurait eu lieu s'il n'y avait pas eu cette expérience de confinement", confie le spécialiste en gérontologie, "celle-ci amène de la réflexion et aussi un élan de solidarité chez certains".  L'initiative est très bien accueillie par nos aînés qui profitent de cette parenthèse pour s'évader quelques instants. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent