"Ma nouvelle vie" : ils sont devenus meuniers

"Ma nouvelle vie" : ils sont devenus meuniers
Population

La crise sanitaire a fait renaître un trésor du passé chez une famille en Dordogne. Son moulin historique est devenu indispensable pour nourrir les hommes. Le moulin de l’Évêque continue désormais à produire de la farine afin de répondre à la demande.

Toute l'info sur

Ma nouvelle vie

Il y a six ans, Élie Coustaty, agriculteur à la retraite, a réparé un moulin du quatorzième siècle pour le faire visiter aux enfants. Au début du confinement, une entreprise locale lui prenait quelques kilos de farine par semaine. Tout d’un coup, elle lui a passé une commande de 650 kg. Toute la famille Coustaty, confinée à la ferme, s’est donc mise au travail pour produire de la farine, la conditionner et la livrer. 

Marie-Rose Ampoulange, fille d’Élie Coustaty, approvisionne désormais huit épiceries dans les villages situés aux alentours. En pénurie pendant le confinement, ces dernières l’ont sollicitée. Actuellement, elle a décidé avec son mari de reprendre le moulin de l’Évêque pour perpétuer la production et continuer de répondre à la demande. Avec cette petite restauration de leur patrimoine, le couple veut améliorer les choses. Leur retour aux techniques ancestrales et aussi à leur famille dessine finalement leur vie d’après.

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 20H du 03/06/2020 présenté par Gilles Bouleau sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 20H du 3 juin 2020 des reportages sur l’actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent