Ma nouvelle vie : retour à la normale (ou presque) pour la famille Kaspariantz

Ma nouvelle vie : retour à la normale (ou presque) pour la famille Kaspariantz
Population

SÉRIE – Contrairement à leurs enfants qui ne retourneront pas tout de suite à l’école, Salomé et Sacha Kaspariantz ont repris le travail une fois le confinement levé. Mais frappé par la crise du coronavirus, le secteur de l'événementiel dans lequel ils évoluent doit désormais s’adapter, en particulier pour les organisations de mariage.

Chez la famille Kaspariantz, comme pour beaucoup de Français, être déconfiné ne signifie pas pour autant reprendre exactement la même vie qu’avant. Les enfants notamment finiront l’année scolaire à la maison : leur retour à l’école ne se fera pas avant septembre.

Autre changement en ces temps de coronavirus : s’ils peuvent revoir leur grand-mère maintenant que les mesures de quarantaine sont levées, les étreintes devront attendre encore un peu. "C’est très dur pour les grands-parents de rester à distance de leurs petits-enfants, mais pour l’instant on n’a pas le choix, on veut préserver tout le monde donc on attend encore un peu avant les câlins", confie Sacha Kaspariantz.

Lui et sa femme Salomé ont repris le travail. Mais la crise sanitaire a porté un coup à leur entreprise d’événementiel. Cinquante mariages ont été annulés ou reportés à cause du coronavirus. Une situation à laquelle l’ensemble du secteur est confronté. Pour sauver leur société, les Kaspariantz ont créé un site internet, et s’adaptent comme ils peuvent. "Cette nouvelle vie elle est un peu incroyable et un peu stressante, raconte Salomé Kasapriantz. Dans les événements on a toujours une visibilité avec six mois voire un an d’avance, donc là il faut s’adapter. On trouve toujours des solutions."

Lire aussi

Des flacons de gel personnalisés

Toute l'info sur

Ma nouvelle vie

Aller chercher les fleurs, installer les chaises (tout en respectant bien sûr les distances de sécurité)… Salomé a retrouvé ses habitudes au moment de préparer le premier mariage depuis le déconfinement. Des noces qui ont donné l’occasion au couple de laisser parler son sens du détail et de l’humour : les initiales des mariés se sont retrouvées sur les masques et les flacons de gel hydroalcoolique, personnalisés pour l’occasion. Quant au traditionnel arbre à dragées, Sacha l’a remplacé par un arbre… à masques.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent