"Ma nouvelle vie" : la navigatrice Clarisse Crémer va repartir en mer

"Ma nouvelle vie" : la navigatrice Clarisse Crémer va repartir en mer
Population

APRES LA CRISE - La navigatrice Clarisse Crémer a bénéficié d'une dérogation pour reprendre les entraînements en mer et préparer le Vendée Globe. Pour l'instant, la course est toujours prévue début novembre. Elle a voulu nous faire partager ce moment si spécial.

Voilà deux mois qu'elle attendait de reprendre le large. Clarisse Crémer, skippeuse professionnelle, a enfin pu effectuer sa première sortie au large de Lorient avec son voilier de 18 mètres, à quai pendant plusieurs semaines en raison du confinement.  "Un grand moment", confie la navigatrice, soulagée de pouvoir de nouveau sortir les voiles, "la bête va bientôt être relâchée"

Elle a pu bénéficier d'une dérogation pour reprendre les entraînements à bord de son monocoque : le Banque Populaire X.  "Ça fait beaucoup de bien aussi, ne serait-ce que d'être sur les pontons, de s'occuper d'un bateau qui flotte, beaucoup de bien au mental", raconte Clarisse Crémer, impatiente avant de retourner sur l'eau. Mais avant cela, "il faut relancer la machine. Le bateau, ça ne s'oublie pas mais il faut quand même reprendre un peu ses repères", explique-t-elle. Une sortie en mer de quelques heures qui se fait sous des conditions météorologiques optimales, le large des côtes bretonnes: "C'est chouette de sentir les bruits du bateau. Cela fait quelques mois que je ne l'ai pas vécu".

Lire aussi

La prochaine édition du Vendée Globe toujours programmée pour le 8 novembre

Une joie retrouvée pour la navigatrice professionnelle qui n'a pas perdu de temps pour s'entraîner au cours des derniers mois. Si le bateau était indisponible, Clarisse Crémer a fait de la préparation physique avant et pendant le confinement. Des exercices essentiels mais qui ne remplacent pas la vie en mer. "Il faut se remettre dedans ! [...] Chaque minute de navigation est extrêmement précieuse. il ne faut pas perdre de temps, la courbe d’apprentissage doit être vraiment élevée", prévient-elle. 

Prochain exercice : naviguer seule. Un entraînement primordial car la skippeuse affrontera dans quelques mois le Vendée Globe,  son premier tour du monde en solitaire. Si elle va devoir redoubler d’efforts, Clarisse garde le sourire: "Il va falloir naviguer, naviguer et encore naviguer, il y a encore plein de navigations de prévues, c'est sur la bonne voie !"

Toute l'info sur

Le 20h

Toujours programmé pour le 8 novembre prochain, le départ de la neuvième édition du Vendée Globe reste un événement populaire et la présence ou non du public lors du lancement de la course dépendra de la situation épidémiologique alors de la France. "Sportivement, rien ne s’y oppose sous réserve bien évidemment de l’avis de l’État", peut-on lire sur le site de la course. Reste que, public ou non, l'entraînement se poursuit pour les navigateurs et navigatrices qui n'auront sans doute aucune difficulté à respecter la distanciation physique entre eux lors de leur tour du monde à la voile. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent