Manifestations à Paris : l'inquiétude des commerçants, contraints de fermer au passage du cortège

Manifestations à Paris : l'inquiétude des commerçants, contraints de fermer au passage du cortège
Population

VIGILANCE - Alors que de nouvelles manifestations sont organisées samedi dans toute la France contre le racisme et les violences policières, les commerçants parisiens se trouvant sur le passage du cortège, entre la place de la République et Opéra, peinent à masquer leur inquiétude.

De nouvelles manifestations sont organisées samedi à Paris et dans toute la France contre le racisme et les violences policières. Le plus gros défilé, attendu samedi à Paris de la place de la République à Opéra, est organisé à 14h30 à l'appel du comité Adama Traoré, jeune homme noir décédé en juillet 2016 après son interpellation par des gendarmes en région parisienne. 

Pour parer à d'éventuels débordements, le préfet de police de Paris, Didier Lallement, a demandé la fermeture des commerces, débits de boissons et restaurants situés sur le parcours. Les tables et les chaises seront ainsi stockées à l'intérieur, confirme à LCI la responsable du café Lounge à Paris, situé non loin de la place République : "On ne va pas prendre le risque de rentrer tout en urgence, on va les laisser passer tranquillement. Et si les manifestants passent tranquillement, ce sera tant mieux". 

Après des mois de confinement, cette fermeture de quelques heures n'arrange pas les affaires des restaurateurs déjà sévèrement touchés économiquement par e confinement : "On a du mobilier, on a des plantes, on va devoir rentrer tout ça, on n'a pas envie de ça, on a envie de rouvrir, de re-travailler" témoigne un restaurateur. Un sentiment partagé par les gérants des boutiques voisines. D'autant que, par crainte des débordements, certains ont déjà commencé à se barricader. 

Au-delà des consignes adressées aux commerçants, le Préfet a également demandé à la Mairie de Paris de sécuriser les chantiers et de faire enlever les objets qui pourraient servir de projectiles. 

Lire aussi

L'onde de choc George Floyd perdure

D'autres défilés sont attendus ailleurs en France, notamment à Marseille, au départ du Vieux-Port, à Lyon place Bellecour, à Montpellier place de la Comédie, à Nantes place du Bouffay et à Saint-Nazaire, à Bordeaux place de la Bourse (avec des Gilets-Jaunes) ainsi qu'à Strasbourg dimanche.

"Nous appelons toutes les villes de France à venir manifester avec nous pour exiger vérité et justice pour Adama et toutes les victimes de la police ou de la gendarmerie", scande le Comité, qui a réussi à mobiliser 20.000 personnes le 2 juin devant le Palais de justice de Paris, selon la préfecture de police.

Toute l'info sur

Mort de George Floyd : l'indignation mondiale

Depuis, des milliers de personnes sont descendues dans la rue pour dénoncer les violences policières et le racisme en France. 

Mardi, à l'appel de SOS Racisme, un hommage a été rendu à Paris à George Floyd, un Afro-américain de 46 ans tué le 25 mai à Minneapolis par un policier blanc. Son décès est devenu le symbole des violences policière et a soulevé une indignation mondiale sans précédent.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent