McDo fête ses 40 ans en France, la petite histoire qui se cache derrière le créateur du BigMac

Population

BURGER STORY - Le 17 septembre 1979, il ya 40 ans jour pour jour, le premier restaurant McDonalds ouvrait ses portes à Strasbourg. Retour sur le succès de la firme américaine et son influence sur la gastronomie française.

En 1979, le premier McDonald's ouvrait officiellement ses portes à Strasbourg. Quarante plus tard, l'entreprise est à la tête d'un véritable empire dans l'hexagone et a même influé sur notre gastronomie. L'occasion de revenir sur cette success-story symbole de "l'American Way Of Life" et sur son implantation française sur fond de bataille judiciaire.

Tout a commencé en 1937, Patrick McDonald ouvre un stand de hot-dogs appelé "Airdome" à Arcadia, en Californie. Trois ans plus tard, ses deux fils Richard et Maurice reprennent l'affaire. Les deux frères renomment l'entreprise "restaurant McDonald's" et déménagent à San Bernardino. lls vendent alors des sandwiches et des hamburgers à la viande hachée et emploient une vingtaine de voituriers pour servir leurs clients. Si le succès est au rendez-vous, après quelques années, les deux entrepreneurs remarque que l'essentiel de leurs ventes se fait sur leurs hamburgers. Ils décident alors de repenser complètement leur système de vente et de restauration. 

C'est l'invention du "Service System Speedee". Le concept ? On réduit la carte à l’offre que 80 % des consommateurs ont l’habitude de commander. On accélère le processus de préparation pour que les burgers soient prêts en deux minutes. Les voituriers disparaissent, le client vient lui-même chercher sa commande au comptoir. La vaisselles est remplacée par des emballages jetables. Le Fast-Food est né. 

La rentabilité est alors impressionnante et les deux frères commencent à franchiser leurs restaurants dès 1953. C'est là que Richard et Maurice McDonald font une rencontre qui va faire rentrer l'entreprise dans une autre dimension.

Lire aussi

Ray Kroc, vendeur de machine à milk-shake, est intrigué par la commande de huit de ses appareils par les frères McDonald. Il décide alors de leur rendre visite et découvre leur système révolutionnaire de fabrication à la chaîne. Impressionné, il s'associe avec eux et devient leur agent exclusif chargé de développer leur franchise. En 1961, alors que la chaîne compte 228 restaurants, les désaccords s'accumulent. Le businessman leur propose alors de revendre leur entreprise pour 2,7 millions de dollars, ce que les frères acceptent. 

Sous l’ère Ray Kroc, la société, qui devient "McDonald's Corporation" et dont Kroc se vante d'être le principal fondateur, étend son réseau à travers l'Amérique. La firme entre en bourse en 1965 et s'internationalise en commençant par le Canada en 1967. 

Un implantation française en pleine bataille judiciaire

Il faudra attendre 1979 pour que la firme s'installe officiellement dans l'Hexagone. Officiellement parce qu'en réalité le premier McDonald's a ouvert en France le 30 juin 1972 à Créteil. Mais pourquoi donc ? Ne se voyant que peu d'avenir au pays de la gastronomie, l'entreprise cède un contrat de franchise pour 30 ans, en 1971, à Raymond Dayan, un français résident aux États-Unis. Et c'est un succès. Après Créteil, l'homme d'affaires ouvre bientôt 14 restaurants dont un situé sur les Champs-Élysées. 

Réalisant son erreur, McDonald's propose quelques années plus tard à Raymond Dayant de racheter ses restaurants. Il refuse et la marque américain contre-attaque en invoquant le non-respect de ses règles d'hygiène et engage une action judiciaire. Si l'entrepreneur français gagne le procès en première instance, il perd en appel et  doit rebaptiser ses 14 restaurants O'Kitch. 

D'ailleurs sur le site de McDonald's dans la rubrique "notre histoire", cette épisode a complètement disparu... 

Le Burger à la française

Quarante ans après son arrivée, si McDonald's s'est imposé comme la première chaîne de restauration rapide sur le territoire français, la firme américaine a aussi influé sur la gastronomisation presque forcée du burger. Pourtant plutôt hostiles à l’américanisation, les Français sont devenus les premiers consommateurs du burger au monde par habitant derrière les États-Unis. C'est simple, chaque année se sont 1,2 milliards de hamburgers qui sont consommés dans l'Hexagone, soit près de 40 burgers par seconde. Devenu un incontournable, le burger a alors supplanté notre traditionnel sandwich jambon-beurre. 

Au menu de plus de 85% des restaurants français, le burger a trouvé sa place dans les guides culinaires et s'est réinventé au cours des quarante dernières années pour s'adapter à la culture gastronomique française :  "Les Français se le sont réapproprié, soit en raffinant la recette, soit en estimant que la qualité se trouve dans le produit et en le consommant

différemment des Américains, souvent assis, en compagnie, aux heures du déjeuner et dans le cadre d'un repas "entrée-plat-dessert"", explique à nos confrères de l'AFP, Loïc Bienassis de l'Institut européen de l'Histoire et des cultures de l'alimentation. Finalement ce symbole de la "malbouffe" américaine a su trouver sa French touch. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter