Jusqu'à 34°C enregistrés à Nîmes ce mardi, et la chaleur va encore s'accentuer

Jusqu'à 34°C enregistrés à Nîmes ce mardi, et la chaleur va encore s'accentuer
Population

IRRESPIRABLE - Des températures souvent 4 à 8 °C au-dessus des moyennes de saison ont été mesurées ce mardi après-midi. Et ce n'est qu'un début, les services de Météo France prévoyant d'encore plus fortes chaleurs jusqu'à la fin de la semaine.

Pas d'erreur sur le calendrier. Alors que le 20 juin marquait le solstice d'été, la chaleur qui accompagne habituellement cette période de l'année est bien au rendez-vous. Ce mardi a d'ailleurs été marqué par une hausse spectaculaire des températures, comme l'avait annoncé Météo-France. Ainsi dans le sud, les 30 °C étaient fréquents dans l'après-midi, avec jusqu'à 34°C dans la basse vallée du Rhône.

Globalement, on a mesuré ce mardi après-midi des températures souvent 4 à 8 °C au-dessus des moyennes de saison avec :

34°C à Nîmes et Carpentras, 33°C à Montélimar, 32°C à Marseille, 31°C à Albi et Biarritz, 30°C à Toulouse, Bordeaux et Paris, 28°C à Brest et à Strasbourg, ou encore 25°C à Cherbourg.

En vidéo

La météo d'Evelyne Dhéliat

Fortes chaleurs à partir de mercredi

Mercredi, la chaleur montera d'un cran. Selon les prévisions de Météo-France, les températures seront généralement comprises entre 30 et 34 °C sur la plupart des régions. Toutefois, les 35 à 36 °C seront localement atteints dans le Sud-Ouest. Quelques orages pourront se déclencher sur le relief pyrénéen et des averses sont possibles sur les Alpes. Partout ailleurs, ce sera un soleil de plomb.

Jeudi sera, quant à elle, la journée la plus chaude de cet épisode estival. Les températures maximales seront souvent comprises entre 33 à 35 °C des plaines du Sud-Ouest au Limousin, sur l'Auvergne-Rhône-Alpes, la Bourgogne, le Centre, le Perche et jusqu'à la région parisienne. On notera tout de même une petite baisse du mercure fort appréciable près des côtes de l'Atlantique, car les nuages seront un peu plus nombreux que la veille sur l'ouest de l'Hexagone, avec un risque d'ondées orageuses en fin d'après-midi ou en soirée. 

Dégradation orageuse en fin de semaine

Vendredi, le risque d'averses orageuses sera plus marqué que la veille et concernera  la moitié ouest du territoire en milieu de journée, avant de se décaler vers le Nord-Est. Ces orages pourront être localement forts en fin d'après-midi, alerte Météo-France. Cette dégradation fera baisser les températures qui seront comprises entre 26 et 30 °C, avec toutefois des pointes à 31 ou 32 °C dans le Grand-Est et en Rhône-Alpes.  

Ensuite, pour le week-end, la dégradation orageuse gagnera progressivement l'ensemble du territoire. Samedi et dimanche, les orages concerneront les régions allant des Pyrénées au Massif central, jusqu'aux Alpes, en Bourgogne-Franche-Comté et Grand-Est. Seules les régions du Nord-Ouest et le pourtour méditerranéen resteront à l'écart. Les températures maximales seront en baisse mais resteront encore au-dessus des normales.

Lire aussi

Toute l'info sur

Le 20h

Même constat dans le reste de l'Europe. Ainsi la péninsule ibérique a accueilli l'été avec "l'entrée d'une masse d'air très chaude d'origine africaine" poussant les températures vers les 40°C dans plusieurs régions du sud de l'Espagne, et ce "jusqu'à jeudi", a expliqué l'Agence météorologique espagnole dans un communiqué.

Plus au nord, le Royaume-uni s'attend à voir ses plages à nouveau remplies avec des températures dépassant parfois les 30°C "au moins jusqu'à vendredi", avec "un air (chaud) venu de l'Atlantique", a précisé Dan Suri du service météorologique britannique. Même la Suède prévoit des températures dépassant les 30°C mercredi et jeudi d'après l'agence météorologique nationale (SMHI), qui a placé mardi le pays au premier niveau d'alerte, sur trois.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent