"On n'a jamais vu ça" : les images de la trombe marine qui a secoué Le Havre

"On n'a jamais vu ça" : les images de la trombe marine qui a secoué Le Havre
Population

COUP DE VENT VIOLENT - Trois jours après le début de l'automne, les intempéries continuent de frapper la France : au Havre, une trombe marine a touché le bord de mer dans la nuit de jeudi à vendredi. Le phénomène a été court mais les dégâts sont impressionnants.

Du jamais vu au Havre : plus de 50 cabanes de plage et quatre restaurants en préfabriqué sur le front de mer ont été pulvérisés en quelques minutes, dans la nuit de jeudi à vendredi, à la suite de violentes rafales de vent. Selon les pompiers, ce "coup de vent très localisé" est survenu à 04h50 "sur le secteur de la plage, au niveau des cabanons et sur le centre-ville". 

La moitié ou au moins le quart du restaurant a été détruit.- Chantal Billon, du restaurant Le Bord Salé

Grâce à la  vidéo surveillance d'un restaurant,  on peut constater la violence du phénomène, comme vous pouvez le voir sur la vidéo en tête de cet article. Un coup dur en cette fin de saison estivale. Jérémy Durand, propriétaire du restaurant Les Petites Plages, reste sans voix : "Tout est démoli en l'espace de quinze secondes, c'est hallucinant. Il n'y a pas de mots pour décrire cette situation", dit-il.

"La moitié ou au moins le quart du restaurant a été détruit", constate de son côté Chantal Billon, du restaurant Le Bord Salé. Même désolation à l'intérieur de l'établissement : "Il y a eu des dégâts car une fois que le toit s'est envolé, il a plu et il y a eu des inondations", détaille son collègue Thierry Requier.

Toute l'info sur

LE WE 20H

Lire aussi

Une trombe marine transformée en tornade

Selon Emmanuel Bourgeois, expert météo indépendant, les rafales ont atteint les 180 km/h et le coup de vent a duré près d'un quart d'heure. Selon lui, il s'agit d'une "trombe marine transformée en tornade en touchant la côte". A la mi-journée, ce vendredi, les sapeurs-pompiers étaient mobilisés sur une trentaine d'interventions pour prévenir les chutes d'objets.

Le coup de vent a "uniquement causé des dégâts matériels caractérisés par des chutes et projections d'objets", mais "pas de chômage technique ni de rupture d'activité", selon les pompiers. Ces cabanes et ces restaurants sont des bâtiments provisoires installés pour l'été et qui devaient être démontés le 10 octobre.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Mort de Samuel Paty : Gérald Darmanin, invité du 20h de TF1

Tempête Barbara et épisode cévenol : à quoi s’attendre à partir de mardi ?

EN DIRECT - Covid-19 : cas contact, Brigitte Macron va s'isoler une semaine

Enseignant tué : ce que disait son cours sur la liberté d'expression

Qui est Ludovic B., l'homme soupçonné du meurtre de Victorine Dartois ?

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent