Nord : la panthère noire qui se baladait sur un toit volée au zoo de Maubeuge

Population

INSOLITE - La panthère noire, échappée du domicile d'un particulier mercredi à Armentières avant d'être capturée puis placée dans un zoo à Maubeuge, a été volée dans la nuit de lundi à mardi.

Nouvelle disparition pour la panthère noire d'Armentières. Ce félin, qui avait été capturé mercredi sur le toit d'un immeuble par les pompiers, avait depuis été confié au zoo de Maubeuge, où il était placé en quarantaine. Un séjour de courte durée : il a été dérobé dans la nuit de lundi à mardi.

Selon La Voix du Nord, le dispositif de sécurité de son enclos a été forcé. Mais aucune trace d'effraction n'a été relevée sur les entrées ou enceintes extérieures du zoo. La panthère devait être confiée mercredi à une association basée dans la Loire, spécialisée dans l'accueil d'animaux maltraités. 

Sur sa page Facebook, le maire de Maubeuge Arnaud Decagny a apporté des précisions : "Aucune effraction n'a été commise sur les infrastructures d'entrée, de sortie ou l'enceinte du zoo. Seuls les six points de sécurité de l'enclos ont été forcés. Les malfrats visaient donc à enlever uniquement le félin et des moyens conséquents ont été utilisés. (...) Dans les conditions actuelles, je ne peux peut être qu'inquiet concernant son état de santé", conclut l'édile.

Voir aussi

La panthère "se baladait" sur le toit d'un immeuble

Selon le quotidien du nord, la piste sur laquelle planchent les enquêteurs est celle du propriétaire initial de l'animal. En effet, celui-ci est toujours recherché par la police depuis que la panthère a été retrouvée mercredi dernier. Ce jour-là, les pompiers avaient été appelés peu après 18h00 à Armentières, une commune de l'agglomération lilloise, pour déloger la panthère qui "se baladait" sur le toit d'un immeuble d'habitation, tel un chat de gouttière.

Sur des photographies diffusées par les services de secours, on peut voir l'imposant animal déambuler tranquillement sur le rebord du toit, au troisième et dernier étage d'un immeuble en briques, se penchant dans le vide ou regardant par la fenêtre d'un appartement. Après l'installation d'un périmètre de sécurité par la police, pour éviter que la panthère ne saute, les pompiers l'avaient finalement piégée "à l'intérieur d'une habitation" dans laquelle elle venait de rentrer.

Accompagné d'un policier et un agent de l'ONCFS, un vétérinaire sapeur-pompier avait ensuite endormi l'animal à l'aide d'un "fusil hypodermique" équipé de fléchettes anesthésiantes. Le félin avait finalement été confié à la Ligue protectrice des animaux (LPA) du Nord. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter