Notre-Dame de Paris : le démontage du grand orgue aux 8.000 tuyaux débute, un an après l'incendie

Notre-Dame de Paris : le démontage du  grand orgue aux 8.000 tuyaux débute, un an après l'incendie
Population

RESTAURATION - Le démontage des pièces du grand orgue de Notre-Dame de Paris commence ce lundi 3 août. L'opération de sauvetage devrait durer trois ans.

Il est la voix de Notre-Dame de Paris depuis 1733, et son opération s’annonce délicate. C’est ce lundi 3 août que le chantier commence pour le grand orgue symphonique de Paris. Par chance, le plus grand instrument de France en nombre de jeux (115 jeux et 8.000 tuyaux) a été épargné par les flammes de l’incendie de Notre-Dame survenu le 15 avril 2019, contrairement à celui de Nantes, brûlé dans l'incendie du 18 juillet dernier. 

Mais l’humidité et les changements de température auront tout de même affecté l'instrument monumental. Surplombant la nef, les 8.000 tuyaux du grand orgue sont en effet aujourd’hui noircis, envahis de poussières de plomb. Un échafaudage de 30 mètres l’entoure, pour procéder à sa dépose en douceur. 

"Véritable chantier dans le chantier"

Dans un communiqué publié samedi 1er août, L'Etablissement public chargé de reconstruire la cathédrale détaille le déroulé des opérations : un "véritable chantier dans le chantier". Première étape, la dépose de la console des claviers, avant de poursuivre par le démontage de l’ensemble des tuyaux jusqu’à la fin de l’année. Chaque pièce sera nettoyée méticuleusement et entreposée dans quatre conteneurs étanches. L’établissement va publier un appel d’offre pour le nettoyage, la restauration et le remontage de l’instrument.

Toute l'info sur

Incendie à Notre-Dame : un symbole de Paris dévasté par le feu

Pour pouvoir l’entendre résonner de nouveau, il faudra être encore un peu patient. La restauration complète devrait durer trois ans. "Notre ambition, explique le général Jean-Louis Georgelin, à la tête de l'Établissement public, est de restituer l’instrument dans l’état de fonctionnement dans lequel il était avant l’incendie, et six mois seront nécessaires à son accord et à son harmonisation". L’objectif est de pouvoir l’entendre pour la réouverture de Notre-Dame, prévue le 16 avril 2024, cinq ans après l’incendie destructeur, pour jouer un “Te Deum”.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent