Palmarès des prénoms : les parents influencés par la crise du Covid et le confinement

Palmarès des prénoms : les parents influencés par la crise du Covid et le confinement

Top 20 - Selon les tendances 2021 de L’Officiel des prénoms, Emma et Gabriel seront, comme cette année, les prénoms les plus donnés dans les maternités l'an prochain. Mais une nouvelle impulsion se dessine, entre appel à la nature et hommage aux anciens. Des effets inattendus de la crise du coronavirus et du confinement.

Vous êtes en quête d'un prénom pour votre progéniture ? Arrêtez de vous triturer le méninges ! Selon L'Officiel des Prénoms (éditions First), en librairie le 3 septembre, les petits Raphaël, Gabriel, Arthur, Lucas ou Léo, et les petites Emma, Jade, Louise, Rose ou Ambre seront encore nombreux dans les maternités en 2021. Ils dominent le palmarès dévoilé ce mercredi dans le 13H de TF1. Mais un effet inattendu de la crise sanitaire pourrait bien changer la donne dans les prochains mois. 

D'après les auteures de cette bible, Stéphanie Rapoport et Claire Tabarly Perrin, qui se basent sur leurs propres outils de projection et non sur les données statistiques de l'Insee, une tendance semble se dégager pour 2021 : de nombreux bébés du confinement porteront les prénoms... de nos grands-parents. "Ce qui est clair, c'est que prénommer est un acte éminemment social et culturel, donc ce n'est pas de la prédiction. On est certaines qu'il va y avoir un renforcement des tendances fortes du moment que sont par exemple les prénoms rétros", nous explique Claire Tabarly Perrin, qui ajoute que cette crise va certainement accélérer le cycle habituel des prénoms, qui pour certains peuvent mettre trois ou quatre générations avant de redevenir à la mode. 

"Avec le Covid, nous allons assister au retour de prénoms donnés dans les années 1940 et 1950 et qui auraient dû attendre encore dix ou vingt ans", assure-t-elle. Rendre hommage aux anciens, ça pourrait donc donner des Alfred, Emile, Jacques, Lucien ou Marcel... Côté filles, retour en force annoncé de Simone, Marthe, Denise, Colette, Madeleine, Suzanne, Jeanne et Nicole.

Toute l'info sur

Le 13H

Lire aussi

Un retour aux sources

Autre surprise, liée à la nouvelle envie de retour aux sources suscitée par le confinement, les prénoms en rapport avec la nature vont devenir de plus en plus populaires. "La tendance écolo existe depuis une décennie, donc ce n'est pas une grande nouveauté, mais il pourrait y avoir une conscience écologique beaucoup plus forte, dans l'idée de changer notre rapport aux éléments naturels", confirme Claire Tabarly Perrin. Ainsi, pour les garçons : Côme (relatif au cosmos) devrait connaître un réel succès. Pour les filles, Alizée, Jade, et Ambre pourraient se renforcer. 

Côté jardin, Aubépine, Rose, Violette, Lilas, ou Iris (noms de fleurs), mais aussi Cassis, Clémentine ou Myrtille, devraient être encore plus populaires chez les filles. Pour les garçons, les allusions aux animaux seront à l’honneur avec Léo (lion, en latin) ou Loup, mais aussi Sanson, (soleil, en hébreu), ou encore Lucas (lumière, en latin).

Parmi les prénoms aujourd'hui beaucoup moins donnés, certains vont surprendre. "Il faut s’attendre à voir naître des Cassis, Lune, Avril, Summer, Automne chez les filles, et des Orion, Zéphyr, Azur, Eole et Sirius chez les garçons", révèle Catherine Tabarly Perrin.

Un vent d'espoir

Cette crise sanitaire devrait également susciter des réactions plus inédites encore, avec des prénoms davantage porteurs d'espoir, des prénoms protecteurs ou avec une notion de gratitude. "Là, on a des éléments concrets. Ainsi aux Philippines et en Inde, des enfants qui sont nés durant cette crise s'appellent Corona, Covid ou encore Lockdown. Dans ces pays où la mortalité infantile est assez importante, il y a une idée de protection", avance Catherine Tabarly Perrin. 

Dans un autre genre, les prénoms Victoire ou Nour, qui signifie lumière en arabe, pourraient se renforcer chez les filles. Côté garçon, Sandro, qui signifie la défense de l'humanité, devrait également faire son apparition. Rendez-vous dans un an pour confirmer toutes ces tendances.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid : près de 6.000 nouveaux cas positifs en 24H

EN DIRECT - "Il va falloir qu'il se calme" : Jean-Michel Blanquer réplique aux attaques d'Eric Zemmour

VIDÉO - Jean-Michel Blanquer réagit au phénomène "Squid Game" : "Ne laissez pas les enfants seuls devant les écrans"

VIDÉO - Texas : les images spectaculaires du crash d'un avion avec 21 personnes à bord, toutes rescapées

REVIVEZ - PSG-Leipzig : bousculé, le PSG s'en sort grâce à Mbappé et Messi

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.