Pourquoi les barrages de Savoie sont-ils si remplis ?

Pourquoi les barrages de Savoie sont-ils si remplis ?
Population

REPORTAGE - A l'instar du barrage de Roselend, situé sur le territoire de la commune de Beaufort-sur-Doron, les barrages de Savoie présentent ces dernières semaines un niveau d'eau exceptionnellement élevé. Celui-ci s'explique notamment par le confinement.

C'est une situation qui fait le bonheur des touristes et des randonneurs. Ces dernières semaines, le lac artificiel de Roselend ne connaît pas la sécheresse et son niveau n'a jamais été aussi haut depuis dix ans. Selon France Bleu Pays de Savoie, le niveau de l'eau du barrage, haut de 150 m et long de 800 m, atteindrait 1555,21 m, soit un niveau proche de celui maximal déjà atteint, à savoir 1556,30 m. Comme la plupart des barrages de Savoie, l’eau est ici présente en abondance et offre des paysages de carte postale.

Ce niveau exceptionnellement haut s'explique notamment par un hiver doux, mais surtout par le confinement, qui a fait baisser la consommation d’électricité en France. Résultat : EDF a eu besoin de turbiner moins d’eau. "Les stocks de neige étaient assez importants cette saison, cela a donc contribué à arriver à cette situation, avec un lac exceptionnellement haut", indique également au micro de TF1 Thibaut Zeller, responsable de l’exploitation hydraulique d’EDF au barrage de Roselend, à Beaufort-sur-Doron, en Savoie, dans la vidéo en tête de cet article.

Lire aussi

L'équivalent de 60.000 piscines olympiques

Toute l'info sur

Le 13h

Dans les entrailles du barrage, dans la galerie, près de 400 capteurs permettent d'assurer une surveillance permanente. Ces capteurs et des barragistes gardent étroitement à l’œil le barrage, surtout en cette période de hautes eaux. "Les barragistes, ce sont les yeux et les oreilles, ils connaissent l’ouvrage par cœur", poursuit Thibaut Zeller. Ils vérifient notamment la solidité de l’ouvrage, soumis à une très forte pression de l’eau, qui représente l’équivalent de 60.000 piscines olympiques.

Cette quantité exceptionnelle d'eau représente une aubaine pour EDF, qui va pouvoir l'utiliser pour produire de l’électricité dans les semaines et mois à venir, comme l'explique le responsable de l’exploitation hydraulique d’EDF : "L’intérêt de l’hydroélectricité, c’est sa flexibilité. En cinq minutes, on peut mettre 600 megawatts, l’équivalent de la moitié d’un réacteur nucléaire, sur le réseau électrique."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent