Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : les réactions des enseignants

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : les réactions des enseignants
Population

Des enseignants se sont rassemblés cet après-midi à Lille pour rendre hommage au professeur décapité à la sortie de son collège à Conflans dans les Yvelines. Nous avons recueilli leurs réactions.

Toute l'info sur

LE WE 20H

Après le meurtre d’un professeur vendredi à Conflans-Sainte-Honorine, des associations et des syndicats ont appelé à des rassemblements ce dimanche à 15 heures à Paris et partout en France. Dès cet après-midi à Lille et à Rennes, plusieurs centaines de personnes, parmi lesquelles des enseignants se sont réunis pour dénoncer cet acte de barbarie.

"Je suis sortie de classe à 4 heures 30 hier en même temps que ce collègue. Quand je suis rentrée chez moi, j'ai appris qu'il avait été décapité. Je me suis dit finalement, n'importe quel prof aurait pu être concerné", réagit une enseignante devant nos caméras.

"Il peut y avoir un sentiment de peur, mais je pense que tout le monde prend son courage à deux mains. C'est certain. Sinon, on ne ferait pas ce métier-là", confie un professeur. Une autre enseignante appelle à continuer "d'enseigner dans un climat de liberté et de dialogue".

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 20H du 17/10/2020 présenté par Audrey Crespo-Mara sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 20H du 17 octobre 2020 des reportages sur l’actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Fermeture de la mosquée de Pantin : "On est en train de tout mélanger", estiment les fidèles

CPF : attention, vous risquez de perdre vos heures de formation !

EN DIRECT - Attentat de Conflans : suivez la conférence de presse du procureur antiterroriste

EN DIRECT - Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale demain

Covid-19 : pour aider la recherche, le Royaume-Uni va infecter des volontaires

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent