Propagation du coronavirus à Nice : le reconfinement serait-il la solution ?

Propagation du coronavirus à Nice : le reconfinement serait-il la solution ?

REPORTAGE - Le couvre-feu entrera en vigueur à Nice ce vendredi à minuit. Les habitants sont inquiets, mais se préparent à respecter les nouvelles mesures.

Pour endiguer la propagation du coronavirus, un couvre-feu a été instauré dans plusieurs départements dont les Alpes-Maritimes. A Nice, beaucoup de gens sont déçus de cette décision, car la ville avait fait des efforts de prévention. Elle a été l'une des premières localités à imposer le port du masque partout et à instaurer un couvre-feu pendant le confinement.

Ce couvre-feu désole les restaurateurs, qui ont déjà mis en place des protocoles sanitaires très stricts. Des commerçants jugent d'ailleurs cette mesure injuste et inefficace. Un avis partagé par le maire de la commune Christian Estrosi. Ce dernier aurait préféré un reconfinement de quelques semaines à la place. Il est à noter qu'à Nice, le taux d'incidence est élevé pour les plus de 65 ans. Le taux d'occupation des lits de réanimation est également préoccupant.

Toute l'info sur

Covid-19 : la France touchée par une deuxième vague d'ampleur

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 13H du 23/10/2020 présenté par Jean-Pierre Pernaut sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 13H du 23 octobre 2020 des reportages sur l'actualité politique, économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EXCLUSIF - "J'ai vu la mort arriver" : Romain Grosjean raconte son effroyable accident

EN DIRECT - À l'inverse de la France, l'Autriche a décidé de rouvrir les stations de ski pour Noël

Roumanie : un mystérieux monolithe métallique découvert, semblable à celui trouvé dans l'Utah

Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne, cinq morts et plusieurs blessés

"Il faut rembourser la dette" : Bruno Le Maire esquisse la fin du "quoi qu'il en coûte"

Lire et commenter