Reborn, des poupons plus vrais que nature utilisés auprès des malades d’Alzheimer

Reborn, des poupons plus vrais que nature utilisés auprès des malades d’Alzheimer

Les reborns sont des poupons au réalisme presque troublant. Ce ne sont pas des jouets, mais des outils thérapeutiques aux effets stupéfiants. Ces bébés en silicone sont utilisés dans le traitement des maladies comme Alzheimer.

Mignon, c'est la réaction que provoque l'arrivée d'une poupée dans un Ehpad. Elle est destinée à une résidente atteinte de la maladie d'Alzheimer, Madame Bouchet. Ces poupées ultra-réalistes s'appellent des reborn ou renaissances en anglais. Dès qu'elle a un bébé dans ses bras, Madame Bouchet change. Elle sourit, leur parle et le protège. Comme si le fait de prendre ce petit sur ces genoux, d'en prendre soin rendait à Madame Bouchet ses souvenirs heureux. D'après Pauline Hervieu, psychologue spécialisée en gériatrie, plusieurs mémoires peuvent être altérée chez les personnes présentant des maladies neurodégénératives, mais pas la mémoire émotionnelle.

Toute l'info sur

LE WE 20H

C'est Valérie et Delphine, deux bénévoles qui ont provoqué cette rencontre. Pendant des heures, elles appliquent des couches de peinture sur des kits en silicone à priori pas très attachant pour reproduire l'aspect de la peau humaine. En tout, 200 poupées ont été offertes dans 50 Ehpad de la région. Et le résultat est troublant de réalisme. Aujourd'hui, c'est un phénomène de mode. Ces faux bébés se vendent à prix d'or sur Internet, attirant des collectionneurs ou plus rare, des femmes qui en achètent pour combler une absence. Mais jouer à la poupée quand on est adulte n'est pas sans risque.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : Wejdene éliminée, Bilal Hassani arrive en tête du classement

Rémy Daillet, figure des milieux complotistes, mis en examen pour association de malfaiteurs terroristes

EN DIRECT - Covid-19 : une prime exceptionnelle de 400 euros pour les employés des restaurants universitaires

Drogue au volant : l'étau se resserre sur les fumeurs de cannabis

"Indemnité inflation" : Emmanuel Macron défend son refus de baisser les taxes sur le carburant

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.