"Rentrée" des Gilets jaunes : heurts à Montpellier, des centaines de manifestants dans les autres grandes villes

Population

MANIFESTATIONS - Pour leur 43e samedi de mobilisation, les Gilets jaunes se sont principalement rassemblés à Montpellier, où des heurts ont rapidement éclaté et une voiture de police municipale a été incendiée. A Paris, Bordeaux ou encore Rouen, les cortèges ont rassemblé plusieurs centaines de personnes ce samedi 7 septembre.

La "rentrée" des Gilets jaunes a eu pour épicentre Montpellier. Pour son 43e samedi de mobilisation, le mouvement y a rassemblé entre 2.000 (selon la préfecture) à 5.000 manifestants. Dans d'autres grandes villes, comme Rouen, Paris, Bordeaux, Toulouse, Lille ou Strasbourg, la mobilisation a ressemblé plusieurs centaines de personnes, davantage que les précédentes semaines.

A Montpellier, des heurts et une voiture de police municipale incendiée

À Montpellier, des heurts ont rapidement éclaté et une voiture de police municipale, sans occupants, a été incendiée. Plusieurs devantures de commerces ont aussi été vandalisées. La préfecture de l'Hérault affirme avoir compté environ 500 "black blocs" dans le cortège, dont ceux qui ont incendié le véhicule en y jetant un cocktail Molotov. Les heurts se sont concentrés sur la place de la Comédie, la préfecture et la rue commerçante Saint-Guilhem, alors que certains commerçants avaient choisi de fermer leur boutique. À 17 heures, la préfecture faisait état de sept interpellations, notamment pour des jets de projectiles, et n'a signalé aucun blessé.

89 interpellations à Paris

Paris a vu défiler plus de 800 Gilets jaunes, selon le préfet de police Didier Lallement, qui évoque "un chiffre assez bas mais très nettement supérieur à celui de la semaine dernière". La préfecture a indiqué que 89 personnes avaient été interpellées et une cinquantaine verbalisées dans le quartier des Champs-Elysées, où la manifestation s'est déroulée globalement dans le calme. Eric Drouet, l'une des figures du mouvement, a notamment été verbalisé dans cette zone

A Bordeaux, pas d'accès à la réunion de LaREM pour les manifestants

Plusieurs centaines de Gilets jaunes ont manifesté à Bordeaux, mais certains ont regretté de n'avoir pu approcher le Parc des Expositions, au nord de la ville, où se tient pendant deux jours le Campus des Territoires de la République en Marche (LaREM). "On voulait débattre pacifiquement avec la LaREM", a réagi David Poulain, qui préside un groupe de "Gilets Jaunes Constructifs". Une centaine de pompiers ont également manifesté à proximité du Parc des Expositions, réclamant plus de moyens, a rapporté Sud Ouest.

Centre-ville bouclé et heurts à Rouen

A Rouen, tout rassemblement était interdit dans le centre-ville. Des heurts ont éclaté lors de la manifestation soutenue par la CGT de Seine-Maritime, conduisant à deux interpellations, selon la préfecture.

Mobilisation en hausse dans certaines grandes villes

Le cortège toulousain de ce samedi était bien plus important que les derniers samedis, traduisant selon de nombreux manifestants une "reprise" de la mobilisation. A Lille, ils étaient 650 manifestants selon une source policière, 1500 selon des représentants des Gilets jaunes, à défiler derrière une banderole annonçant la "rentrée sociale" et la "convergence des luttes" des gilets "jaunes", "rouges", "roses" et "verts". 

À Marseille, le cortège venu des quartiers nord et le cortège des Gilets jaunes ont marché ensemble en direction de la mairie. A Strasbourg, environ 350 manifestants se sont réunis, et 250 à Dijon.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter