Réouverture des commerces : le casse-tête des 8 m2

Réouverture des commerces : le casse-tête des 8 m2

Les commerçants commencent à se préparer au futur protocole sanitaire, condition sine qua non de leur réouverture. Parmi les mesures, il y a ce passage de 4 à 8 m2 par client. Un durcissement des règles qui handicape lourdement les petites surfaces.

Pierre retrouve son magasin et espère rouvrir le week-end prochain. "Déjà, le mois de novembre est un gros mois, le mois de décembre, on ne peut pas s'en passer. C'est vraiment un soulagement pour nous", se réjouit-il. Retravailler enfin, mais pas à n'importe quelle condition. Marquage au sol, plexiglas à la caisse et ventilation obligatoire, mais surtout avec deux fois moins de clients. Ce sera désormais une personne pour 8 m2 et non plus 4.

Toute l'info sur

LE WE 20H

"Le samedi, les clients viennent souvent en famille, ça peut-être un problème. Ils sont des fois quatre et cinq couples, éventuellement avec deux, trois enfants. On va vite arriver à la jauge qui va nous être imposée". Même inquiétude pour Fanny. Dans sa boutique de jouets, elle atteint à peine 15% d'activité avec le click and collect. Alors ouvrir oui, mais moins de clients, c'est plus d'attente. "A chaque fois qu'ils rentrent dans un magasin, ils doivent faire 20 minutes de queue".

Les règles seront les mêmes pour tous les commerces, quels que soient leur taille. Ceux de plus de 1400 M2 seront même tenus de contrôler le nombre de clients à l'entrée. Pour mieux gérer l'affluence, certains commerçants proposent du clic and collect, de la livraison ou encore ouvrir plus longtemps.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : Wejdene éliminée, Bilal Hassani arrive en tête du classement

Rémy Daillet, figure des milieux complotistes, mis en examen pour association de malfaiteurs terroristes

EN DIRECT - Covid-19 : le taux d'incidence remonte en Allemagne, pour atteindre son niveau de mai

Grève à la SNCF : 8 trains sur 10 sur la ligne TGV Atlantique ce samedi

Drogue au volant : l'étau se resserre sur les fumeurs de cannabis

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.