Menus végétariens obligatoires dans les cantines scolaires : une mesure que ne digèrent pas les éleveurs

Menus végétariens obligatoires dans les cantines scolaires : une mesure que ne digèrent pas les éleveurs
Population

Toute L'info sur

Le 13h

REPORTAGE - De nombreux éleveurs n'apprécient pas l'expérience du repas végétarien obligatoire par semaine dans les cantines. Dans l'Allier ce jeudi, plusieurs d'entre eux ont mené une action de protestation devant une école.

Depuis le 1er novembre dernier, les cantines des écoles, collèges et lycées doivent servir un menu végétarien par semaine. Une mesure qui plaît autant qu'elle fait grincer des dents, en particulier dans les régions d'élevage. Le JT de 13 de TF1 a pu le constater en se rendant dans l'Allier et le Cantal, département dont la président a clamé haut et fort son opposition à cette obligation.

Les parents interrogés dans le reportage en tête de cet article sont divisés face à cette expérience, certains disant notamment qu'ils auraient à la place préféré des ateliers de sensibilisation pour apprendre aux enfants à manger sainement. Les éleveurs, eux, sont vent debout. Plusieurs d'entre eux ont ainsi mené une action de protestation ce jeudi devant une école de Marcillat-en-Combrailles, dans l'Allier : à l'heure du déjeuner (végétarien) à la cantine, ils ont organisé un barbecue en proposant des grillades aux élèves et à leurs parents.

Voir aussi

L'un des éleveurs souligne auprès des caméras de TF1 le fait que la loi Egalim, qui impose ce menu végétarien, prévoit aussi "l'obligation de donner un prix rémunérateur aux éleveurs". "Pourquoi ferait-on appliquer une partie de la loi et pas l'autre ?", interroge-t-il.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter