Respect du confinement : les contrôles renforcés ?

Respect du confinement : les contrôles renforcés ?

Fini le laxisme. Face au non-respect du confinement, le gouvernement a décidé de taper du poing sur la table. Policiers et gendarmes ont reçu des consignes pour contrôler et vérifier les attestations.

Si depuis le début de ce confinement, vous aviez l'impression d'être moins contrôlé, cette époque est révolue. C'est la fin des fausses excuses. Le ministre de l'Intérieur a demandé hier aux policiers et gendarmes une particulière fermeté pour faire respecter sur le terrain les dispositions qui concernent en priorité les rassemblements privés de voie publique et la fermeture des établissements recevant du public. L'amende est toujours la même, 135 euros. Une somme suffisamment dissuasive pour la plupart des personnes que nous avons rencontrées.

En moins de deux semaines de confinement, le nombre de verbalisations quotidiennes était de 22 500 le printemps dernier et 5 500 cette fois. Soit quatre fois moins. Les policiers expliquent qu'ils ont eu beaucoup de missions en même temps au moment du reconfinement. Les attaques terroristes les ont aussi obligés à multiplier leurs points de contrôle et les sécurisations. Mais maintenant ils arrivent à être sur les contrôles du confinement de manière plus appuyé. Les contrôles vont se multiplier dans les prochains jours et cibleront particulièrement les gares et les parcs et jardins.

Toute l'info sur

Le 20h

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 25.000 hospitalisations, 196 décès en 24 heures

Couvre-feu national à 18h : quelles sont les attestations dérogatoires et où les télécharger ?

Départ de Donald Trump : nos images de la Maison-Blanche désertée

Dérogations au couvre-feu national : qui est autorisé à circuler après 18h ?

Impôts : faites-vous partie des bénéficiaires de l'acompte versé ce vendredi ?

Lire et commenter