VIDÉO - Coronavirus : retour à La Balme-de-Sillingy, l'un des premiers foyers en France

VIDÉO - Coronavirus : retour à La Balme-de-Sillingy, l'un des premiers foyers en France

HAUTE-SAVOIE - À La Balme-de-Sillingy, les mesures de confinement ont été prises trois semaines avant le reste de la France. Certains habitants et commerçants estiment avoir été stigmatisés à tort. Deux mois après, la commune retrouve actuellement plus de sérénité.

Il y a deux mois elle faisait la une de l'actualité. La commune de La Balme-de-Sillingy en Haute-Savoie fut l'un des premiers foyers de l'épidémie dans l'Hexagone avec une quarantaine de personnes testées positives au coronavirus. Ce qui signifie que les cinq mille habitants ont été confinés bien avant le reste du pays.

Aujourd'hui et les rues sont toujours quasi-désertes et les habitants se font discrets. Interrogé au début de l'épidémie, le maire François Daviet était sans le savoir atteint par le coronavirus. Aujourd'hui guéri, il revient sur ces semaines marquées par la crise sanitaire dans sa commune. "C'est un véritable rouleau compresseur, ça va très très vite", confie le maire qui explique que la ville "a eu en premier ce que tout le monde a eu, est train de connaître actuellement ou va voir. C'est quelque chose de très dur à vivre lorsqu'il faut prendre des décisions".

Toute l'info sur

Le 20h

Des mesures prises trois semaines avant le reste du pays

Fermeture des écoles et des crèches. Annulation des événements associatifs. Autant de décisions prises en amont , trois semaines avant le reste de la France mais qui n'ont pas pu empêcher certaines contaminations. "Moralement ça va, physiquement c'est un peu plus compliqué je sens que depuis deux mois je n'ai pas récupéré toute ma forme. Encore des épisodes de toux, de maux de tête", témoigne Anne-Lise Baillard, directrice générale des services de la mairie et touchée elle aussi par le Covid-19.

Lire aussi

Certains habitants et commerçants estiment avoir été stigmatisés à tort. "Cela a créé une certaine psychose, c'est vrai que les gens n'osaient plus sortir, ne plus passer par la Balme-de-Sillingy, là ça va mieux", confie Laurent Nickiel, libraire dans la commune. Petit-à-petit l'activité fait son retour, un chantier va d'ailleurs pouvoir reprendre. "Un bouffée d'oxygène", explique Bruno Aguettand, également guéri du nouveau coronavirus, "tout cela c'est dans la perspective de l'avenir et j'espère que ce sera plus qu'un mauvais souvenir". Un nouveau chapitre qui se dessine, notamment par la réouverture du centre de loisirs accueillant les enfants des soignants. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise ce week-end : où va-t-elle retomber sur Terre ?

REVIVEZ - Jim Bauer, Marghe, Mentissa Aziza et Cyprien qualifiés pour la finale de "The Voice"

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Jérusalem : plus de 230 blessés dans des heurts entre Palestiniens et police israélienne en deux jours

Chute d'une fusée chinoise : qu'est-ce que le point Nemo, où s'échouent d'ordinaire les débris spatiaux ?

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.