Service national universel : une vingtaine de jeunes pris de malaises durant une cérémonie à Evreux

Population
COUP DE CHAUD - Au moins une vingtaine de jeunes volontaires du Service national universel (SNU) ont fait un malaise à Evreux mardi au cours d'une cérémonie qui s'est déroulée sous un soleil de plomb.

Les conseils du ministère de la Santé pour les fortes chaleurs ne sont visiblement pas arrivés jusqu'au secrétariat d'Etat de auprès du ministre de l'Éducation nationale et de la Jeunesse, de Gabriel Attal. Ce mercredi 18 juin, à Evreux, il s'agissait de commémorer l'appel du 18 juin du Général de Gaulle. Plusieurs dizaines de jeunes engagés au sein du Service National Universel étaient priés d'assister à la cérémonie, en compagnie de personnalités locales et de Cadets de la Défense. 

Jusque là, tout se passait bien : les jeunes appelés et volontaires se tenaient droit, casquettes sur la tête, en uniforme sur les marches de la mairie, assistant à la cérémonie inaugurant une statue du premier président de la Ve République. Mais  au fil des minutes, une dizaine de jeunes ont été victimes de malaise, comme en témoigne cette vidéo d'une journaliste, Claire Huille,  postée sur Twitter. 

Selon la journaliste, une "bonne douzaine" de jeunes appelés ont fait des malaises, en moins d'une heure. 

La faute à une chaleur dépassant les 30 degrés sur la moitié nord du pays. France Bleu Normandie, avance que 29 jeunes ont eu "un coup de chaud" dont un qui a été transporté à l'hôpital. Guy Lefrand, maire d'Evreux, a expliqué qu'il s'était lui-même "occupé de ces jeunes, en tant que médecin urgentiste" de profession. "C'était un petit coup de chaud, comme on en voit régulièrement", a constaté le maire de la commune. 


Les jeunes ont été pris en charge dans les locaux de la mairie et une quinzaine de pompiers sont arrivés en renfort, comme l'a expliqué Arnaud Gillet, directeur de cabinet du préfet de l'Eure, à France Bleu: "Ces jeunes ont été rapidement pris en charge par les pompiers, ainsi qu'un véhicule du SAMU. Et la police municipale nous a beaucoup aidés. Ces jeunes ont été réhydratés rapidement et ont rapidement retrouvé la forme. Ce matin ils vont mieux et ont pu reprendre leur cursus de SNU". 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter