Un couvre-feu dans les campagnes : qu’en pensent les intéressés ?

Un couvre-feu dans les campagnes : qu’en pensent les intéressés ?

REPORTAGE - Pour endiguer la propagation du virus, on a imposé le couvre-feu non seulement dans les grandes villes, mais aussi dans certaines campagnes. Comment les habitants de ces zones prennent-ils cette mesure ?

Avant un éventuel reconfinement, on impose le couvre-feu dans les zones où le virus circule massivement. Une mesure qui s'appliquera dès ce vendredi à minuit. En Bourgogne-Franche-Comté, le Jura, la Saône-et-Loire et la Côte-d'Or sont les trois départements qui sont concernés. Pour le cas de la Côte-d'Or, il est placé en zone rouge jusque dans ses campagnes.

À Fontaine-Française, par exemple, la nouvelle laisse perplexe. En effet, dans cette commune de 900 habitants, la vie nocturne est assez calme. Le couvre-feu ne devrait donc pas bouleverser le quotidien. Les habitués du bistrot continueront de faire leur visite matinale. Du côté des agriculteurs, qui se retrouvent souvent seuls au milieu des champs, cette nouvelle mesure semble même lointaine.

Toute l'info sur

Covid-19 : la France face à l'ampleur de la deuxième vague

Les dernières infos sur l'épidémie de Covid-19

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 13H du 23/10/2020 présenté par Jean-Pierre Pernaut sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 13H du 23 octobre 2020 des reportages sur l'actualité politique, économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 9000 contaminations ces dernières 24 heures

Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

CARTE - Confinement : regardez jusqu’où vous pourrez sortir autour de chez vous dès le 28 novembre

"Koh-Lanta" : avant la finale, qui remporte le match des réseaux sociaux ?

"Cessons de dire des bêtises" : taxé de racisme après sa parodie d’Aya Nakamura, Omar Sy se défend

Lire et commenter