Un deuxième confinement moins difficile pour les Toulousains

Un deuxième confinement moins difficile pour les Toulousains

REPORTAGE - Alors que les Français s'apprêtent à vivre leur deuxième week-end de confinement, le ministre de la Santé estime qu'il est trop tôt pour juger de son efficacité. Quel est le bilan de cette première semaine de reconfinement ?

Depuis une semaine, Toulouse vit au ralenti. Sur la place du Capitole, l'animation habituelle a laissé place au silence. Mais pour les habitants, ce confinement n'a rien à voir avec celui du printemps dernier. Les gens travaillent, la ville est plus animée, il y a du bruit... la situation est plus facile à vivre. Après sept jours d'isolement, l'absence des proches commence tout de même à peser.

Toute l'info sur

Covid-19 : la France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières infos sur l'épidémie et les mesures sanitaires

Dans les rues, les rideaux des magasins et des restaurants restent fermés. Comme beaucoup, Antoine Nori, gérant d'un magasin de vêtements, tente de s'adapter et a mis en place un système de retrait en boutique. Mais la pratique reste encore peu courante : en une semaine, seuls cinq clients ont acheté des vêtements. Seuls les petits commerces de bouche continuent d'apporter encore un peu de vie dans les rues toulousaines. Les riverains s'adaptent et jouent le jeu de la solidarité. La vie économique, elle, se poursuit. Les transports en commun sont maintenus mais ne sont pas pour autant bondés. Sur les routes, l'ambiance est toute autre. Nous aurions tendance à oublier le confinement.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Joe Biden, le jour de l’investiture, à suivre en direct demain, dès 6h, sur LCI

EN DIRECT - Covid : l'Allemagne durcit et prolonge ses restrictions jusqu'à mi-février

En plein couvre-feu, il tombe en panne et se fait arrêter par la BAC

Dans sa vidéo d'adieu, Donald Trump exhorte à "prier" pour le succès de l'administration Biden

Non-respect du couvre-feu : les dénonciateurs rémunérés ? Des internautes tombent dans le piège

Lire et commenter