Vie nocturne : immersion avec les policiers en première ligne

Vie nocturne : immersion avec les policiers en première ligne
Population

Nos journalistes ont pu passer la nuit à suivre une patrouille de Police Secours. Ces policiers étaient déjà très sollicités avant même l'entrée en vigueur du couvre-feu nocturne.

Toute l'info sur

LE WE 20H

Les soirées des policiers et des gendarmes ne seront plus les mêmes. Chaque nuit, 12 000 d'entre eux seront chargés de faire respecter le couvre-feu. La nouvelle restriction vient donc s'ajouter aux affaires courantes de la nuit comme les tapages nocturne, les feux de véhicules, les cambriolages, les contrôles routiers ou encore les bagarres. Or, les forces de l'ordre étaient déjà très sollicitées avant même son entrée en vigueur.

Depuis la fermeture des bars la semaine dernière, les fêtes chez les particuliers se sont multipliées. Elles se déroulent dans des appartements, sur des terrasses, et même dans des caves. Toutes les nuits, les policiers en patrouille interviennent de plus en plus pour ce genre de soirée.

L'entrée en vigueur du couvre-feu signifie aussi le retour des attestations de déplacement. Une autre source de difficultés pour les policiers. Ils craignent une multiplication des refus d'obtempérer. Ce genre de délit se produira plus souvent dans les prochains jours. Les gens pourraient prendre des risques inutiles pour éviter les contrôles.

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 20H du 16/10/2020 présenté par Audrey Crespo-Mara sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 20H du 16 octobre 2020 des reportages sur l’actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Fermeture de la mosquée de Pantin : "On est en train de tout mélanger", estiment les fidèles

CPF : attention, vous risquez de perdre vos heures de formation !

EN DIRECT - Attentat de Conflans : les deux collégiens déférés pour avoir désigné Samuel Paty sont âgés de 14 et 15 ans

EN DIRECT - Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale demain

Covid-19 : pour aider la recherche, le Royaume-Uni va infecter des volontaires

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent