Virus : il est interdit d'interdire

Virus : il est interdit d'interdire

L'ÉDITO - Les interdictions s'accumulent depuis le début de la pandémie. Mais à force de trop interdire, ne va-t-on pas récolter la contestation de l'autorité de l'Etat ?

Depuis le début de cette crise sanitaire, les interdictions s'accumulent sans grande pédagogie ni concertation. Selon notre éditorialiste, on est rentré dans une logique de contraintes. Pourtant, on pourrait, par exemple, recommander fortement le port du masque au lieu de l'imposer ou encore déconseiller les rassemblements au lieu de les interdire. Dans certains cas, on veut même "interdire l'impossible", comme cela aurait pu être le cas avec une interdiction d'arborer un maillot du PSG à Marseille.

Ce samedi 22 août 2020 , Marie-Eve Malouines, dans sa chronique "L'édito", nous parle de l'accumulation des interdictions depuis le début de la pandémie. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale Week-End du 22/08/2020 présentée par Christophe Moulin sur LCI.

Toute l'info sur

La Matinale week-end

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Météo : 28 départements en vigilance orange aux orages, le Rhône en vigilance canicule

AstraZeneca annonce que son traitement anti-Covid est inefficace

EN DIRECT - "Rien n'est gagné" : Emmanuel Macron appelle à se faire vacciner

Rappel de nombreux lots de glaces en raison d'un pesticide cancérogène

REVIVEZ - France-Allemagne (1-0) : solides, les Bleus soignent leur entrée

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.