VIDEO - Violences policières : Acrobate94 raconte son escalade pour décrocher la banderole de Génération identitaire

VIDEO - Violences policières : Acrobate94 raconte son escalade pour décrocher la banderole de Génération identitaire
Population

STAR DU JOUR - En marge de la manifestation du samedi 13 juin à Paris contre le racisme et les violences policières, une banderole portant l'inscription: "Justice pour les victimes du racisme anti blanc" a été déployée. Le jeune homme qui l'a décrochée raconte comment il a escaladé l'immeuble.

Beaucoup de gens passent de longues années à regretter leur choix de pseudonyme sur Internet. "Acrobate94" a, lui, plutôt bien choisi. En témoigne son escalade singulière d'un immeuble samedi 14 juin, immortalisée par de nombreux smartphones, et devenue virale sur les réseaux sociaux, car perçue comme un symbole fort de la manifestation qui a réuni au moins 15.000 personnes à Paris pour protester contre le racisme et les violences policières.

Lire aussi

On rembobine : il est environ 14h30 quand 26 personnes, dont 12 militants identitaires (selon la Préfecture de police de Paris, qui interpellera ensuite tout ce petit monde), déploient au sommet d'un immeuble une grande banderole rouge et blanche, portant l'inscription : "Justice pour les victimes du racisme anti blanc, White lives matter (les vies des blancs comptent)." Les milliers de manifestants, massés place de la République, fulminent, huent, insultent. C'est alors qu'intervient l'acrobate.

C'était une sorte d'acte héroïque. Vous savez, ces choses qu'on fait sans réfléchir, comme un pompier ou un super héros.- Acrobate94

"Je suis monté par la gouttière, raconte-t-il a posteriori, en mimant son escalade, à Street Press. J'ai atterri dans un balcon, j'ai marché un peu dessus puis j'ai grimpé sur le toit. Là, je les ai vus, ils étaient une dizaine, un petit peu cachés. Ils ont été vraiment surpris de me voir. Moi, j'ai regardé s'ils n'avaient pas d'armes, on ne sait jamais... Ensuite, je me suis directement jeté sur la banderole pour détacher les gros câbles, tout en regardant souvent derrière moi pour voir si on n'allait pas me pousser."

Toute l'info sur

Mort de George Floyd : l'indignation mondiale

Ce fan de sports extrêmes, âgé de 25 ans et suivi par près de 900.000 personnes sur Instagram, a ensuite pris une pose victorieuse en se filmant sur le toit. "A ce moment-là, il y a eu des cris, mais des cris... C'était incroyable. Les gens criaient : 'Merci ! Merci !' Ça m'a fait chaud au cœur. C'était la preuve qu'il fallait le faire. On était totalement ensemble. C'était une sorte d'acte héroïque. Vous savez, ces choses qu'on fait sans réfléchir, comme un pompier ou un super héros", en rigole-t-il. Avant, tout de même, de se faire plus sérieux, lâchant :  "Moi, je suis agile, je le fais souvent. Il ne faut vraiment pas le reproduire. C'est dangereux." Spider Man, pour qui "un grand pouvoir implique de grandes responsabilités", n'aurait pas dit autre chose.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent