Vincent Lambert : le médecin annonce un nouvel arrêt des traitements

Population

Toute L'info sur

L'affaire Vincent Lambert : un interminable déchirement

AFFAIRE LAMBERT - Suite à la décision de la Cour de cassation, le médecin de Vincent Lambert a décidé un nouvel arrêt des traitements à compter de ce mardi 2 juillet.

Le médecin chargé de son cas annonce un nouvel arrêt des traitements à compter de ce mardi 2 juillet, conformément à l'arrêt pris par la Cour de cassation française le 28 juin ouvrant la voie à la reprise du protocole de fin de vie.


La veille, la mère de Vincent Lambert, en état végétatif depuis 2008, avait pris la parole devant le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU à Genève pour lancer "un appel au secours", en réaction à cette décision, que le Premier ministre Edouard Philippe avait appelé à respecter. Quelques heures plus tôt, elle s'était déjà exprimée en marge du Conseil lors d'une table ronde organisée par une ONG basée à Strasbourg, le Centre européen pour le droit et la justice. "Je crie tout haut que Vincent, on veut l'assassiner", avait-elle déclaré, poursuivant le combat qui l'oppose à une autre partie de la famille de l'infirmier, dont sa femme, Rachel, qui milite pour l'arrêt des soins.

En vidéo

Vincent Lambert : vers un nouvel épisode judiciaire ?

La décision du médecin repose sur le verdict de la plus haute juridiction judiciaire française, vendredi dernier. La Cour de cassation française a cassé la décision de la cour d'appel de Paris, qui avait ordonné le 20 mai la reprise de l'alimentation et de l'hydratation de Vincent Lambert.

La famille plus divisée que jamais

La famille de Vincent Lambert a été prévenue de la décision du médecin. Comme depuis des années, ses proches sont tiraillés : sa femme et une partie de sa fratrie souhaite l'arrêt des soins, ses parents et l'autre partie de la fratrie souhaitent qu'il continue d'être maintenu en vie artificiellement.


Selon des sources concordantes, les parents seraient en préparation d'une plainte pour meurtre contre le médecin. De l'autre côté, l'avocat de la femme de Vincent Lambert pense qu'il n'y a plus de recours possible pour ceux qui souhaitent le garder en vie, mais redoute un "acte fou", comme une organisation clandestine pour l'alimenter.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter