Violences conjugales : ces femmes qui trouvent refuge dans des appartements mis à disposition des victimes

Violences conjugales : ces femmes qui trouvent refuge dans des appartements mis à disposition des victimes
Population

Toute L'info sur

Le 20h

SOCIÉTÉ - Une femme a été assassinée à Cagnes-sur-Mer par son conjoint dans la nuit de vendredi à samedi. C'est la centième victime depuis janvier 2019 dans l'Hexagone. Mais comment protéger ces femmes menacées ou battues ?

Pour échapper à la violence, elles trouvent refuge. Pour protéger les femmes battues, des appartements ont été réquisitionnés pour les mettre à l'abri. Ces appartements sont une solution d'urgence qui existe, à raison de quelques-uns par départements, et sont gérés par des associations. 

Chaque année, elles sont des centaines à être relogées. Une de nos équipes a pu visiter plusieurs appartements refuges. Parmi les victimes rencontrées, Amel, âgée d'une quarantaine d'années. Personne ne sait où elle réside. Car les adresses de ces refuges sont tenues secrètes. Cette mère de famille partage son appartement avec deux autres femmes et leurs enfants. Une transition, après de longues années à subir la violence.  Pour ouvrir les chambres à coucher, il faut se munir d'un code à taper sur un clavier installé sur les poignées.

En vidéo

Violences conjugales : quelles mesures pour protéger les femmes ?

Pour les associations, cette solution est primordiale. "C'est la solution pour leur sauver la vie, soutient-elle. Je pense que des passages à l'acte sont évités", confie Véronique, à la tête de l'une d'entre elles. Un nouveau départ, en vue d'une nouvelle vie.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter