Violences conjugales en confinement : en plus des pharmacies, Schiappa annonce des points éphémères dans les centres commerciaux

Le confinement aggrave les violences conjugales
Population

LUTTE - Avec une hausse de près de 33% des violences conjugales depuis le 17 mars, la secrétaire d’État à l’Égalité femmes-hommes Marlène Schiappa veut enrayer la tendance exacerbée par la situation de confinement. Guichets d'accueil dans les centres commerciaux, numéro d'urgence, phrase codée ou encore plateforme d'information, elle fait le point sur les mesures prises dès lundi.

Si le confinement se contente de compliquer la vie des Français, il représente, dans les cas plus plus dramatiques, un risque supplémentaire de violences contre les femmes. Cette semaine sur France 2, Christophe Castaner avait alerté sur la hausse des violences conjugales depuis le début du confinement. "Nous observons qu'il y a +32% de signalements de violences conjugales en zone gendarmerie en une semaine et +36% dans la zone de la préfecture de police de Paris en une semaine également", a rappelé Marlène Schiappa, interrogée dimanche 29 mars sur Europe 1. D'un féminicide tous les quatre jours depuis le début de l'année 2020 (contre un tous les trois jours en 2019), Marlène Schiappa précise "qu'il y en aurait eu deux depuis le début du confinement".

La secrétaire d’État à l’Égalité femmes-hommes a noté des "indicateurs" qui tendent à faire "penser qu'il y aurait une recrudescence des violences conjugales" depuis le 17 mars et l’instauration du confinement sur tout le territoire. Au micro de la radio, elle a, par ailleurs, annoncé que des "garde à vue" et des "condamnations" avaient eu lieu ces deux dernières semaines pour des faits de violences conjugales, comme s'en est d'ailleurs fait l'écho LCI ces derniers jours.

Lire aussi

"Masque 19", le code pour se signaler en pharmacie

Ce samedi, le gouvernement a par conséquent annoncé la mise en place de "points d'accompagnement éphémères" dans des centres commerciaux dès lundi 30 mars afin d’accueillir les victimes. Dans les pharmacies, les victimes de violences peuvent aussi se signaler discrètement. Il leur suffit de prononcer le terme "Masque 19" auprès du pharmacien pour que celui-ci avertisse les forces de l’ordre. Ce dispositif a vu le jour en Espagne et commence à se généraliser en France. Mais avec le risque que le conjoint, ayant connaissance du processus, empêche sa compagne de quitter le logement pour aller faire des courses ou se rendre à la pharmacie.

Un dispositif auquel s'ajoute la mise en place de centres d'accompagnement éphémères, dans les centres commerciaux Unibail, à l'entrée des hypermarchés, a détaillé la secrétaire d'Etat dans une interview au Parisien. Elle précise également que le sujet du relogement des femmes victimes de violences est "à l'étude avec le ministère du Logement".

Par ailleurs, un million d’euros vont être débloqués pour venir en aide aux associations de terrain. Marlène Schiappa a reconnu que le numéro d'appel 3919 (numéro vert) dédié aux victimes était moins sollicité depuis le début du confinement. "Ça veut dire qu'il est difficile de téléphoner quand vous êtes enfermés avec l'agresseur", déplore-t-elle. La secrétaire d'Etat veut donc communiquer davantage sur la plateforme d’écoute Stop-violences-femmes.gouv.fr mise en place par le gouvernement.

En vidéo

Confinement : les violences conjugales en hausse

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Des pays sont-ils aujourd'hui confrontés à une deuxième vague de l'épidémie ?La progression du Covid-19 dans le monde

Disponible 24h/24 et 7 jours/7, cette plateforme propose des conseils pour savoir comment agir que l’on soit victime, témoin ou professionnel. Marlène Schiappa annonce le lancement d’une campagne de communication pour inciter les victimes à se tourner vers celle-ci. "Vous avez des policiers et des gendarmes formés qui prennent des signalements, qui lancent des enquêtes et des interventions en matière de violences conjugales", souligne-t-elle.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent