Violences policières : Assa Traoré va recevoir une distinction aux États-Unis

Violences policières : Assa Traoré va recevoir une distinction aux États-Unis
Population

ETATS UNIS - La soeur d'Adama Traoré doit être récompensée pour son engagement, dimanche, par la chaîne américaine Black Entertainment Television.

L'affaire Traoré s'apprête à avoir une résonnance internationale. Le "International Global Good Award", qui consacre chaque année sur la chaîne Black Entertainment Television des Afro-Américains ou des individus issus d'autres minorités ethniques, va honorer Assa Traoré. La militante doit recevoir dimanche un prix, quatre ans après la mort de son frère, devenu un symbole des violences policières en France.

La communauté afro-américaine a décidé d'honorer la jeune femme pour son engagement et dans les mouvements antiracistes. Dans le détail, le prix qu'elle doit recevoir consacre des "personnalités publiques qui utilisent leur plateforme pour la responsabilité sociale et la bonté, tout en démontrant un engagement pour le bien-être de la communauté noire mondiale."

"La reconnaissance de quatre années de lutte"

Parmi les prédécesseurs d'Assa Traoré, on retrouve le chanteur Akon, félicité pour  son aide dans le développement économique en Afrique. L'icône sud-africaine de la musique Chaka Chaka a quant à elle été saluée pour son travail à l'ONU dans la lutte contre le sida et le paludisme sur le continent.

Toute l'info sur

Mort d'Adama Traoré

Quatre ans d'expertises et de contre-expertises pour connaître la véritéAssa Traoré, la soeur devenue militante contre les violences policières

"Ce prix est une reconnaissance de quatre années de lutte et un encouragement pour l'avenir. Le nom de mon petit frère, Adama Traoré, est devenu celui d'un combat, celui de nos droits. Ce prix le rendra plus fort encore", a commenté sur Instagram Assa Traoré ce jeudi. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : Emmanuel Macron va prendre la parole mercredi à 20h

Par âge, avec écoles ouvertes, local ou juste le week-end... 5 nuances de confinement

Appelés à "défendre l’intérêt" du pays, les musulmans de France s’inquiètent d’une surenchère

Le Maroc condamne la publication des caricatures de Mahomet

Éventuel "reconfinement" : comment le gouvernement a changé de discours en quelques semaines

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent