Primaire à droite - Juppé attaque Fillon : "Ce n’est pas juste de faire travailler les fonctionnaires 39h payées 37"

Primaire à droite - Juppé attaque Fillon : "Ce n’est pas juste de faire travailler les fonctionnaires 39h payées 37"

PRISE DE BEC - Lors du débat d’entre-deux-tours de la primaire de la droite, Alain Juppé et François Fillon ont eu un désaccord très vif jeudi soir sur les contreparties à accorder aux fonctionnaires en échange de l’augmentation de leur temps de travail. "On ne peut pas demander à des fonctionnaires de travailler plus pour gagner moins", a lancé le maire de Bordeaux à son adversaire.

Si les deux finalistes de la primaire de la droite et du centre, François Fillon et Alain Juppé, ont tous deux l’intention d’augmenter le temps de travail des fonctionnaires, ils sont en revanche en désaccord sur les contreparties à leur accorder.

Lors du débat de l’entre-deux-tours jeudi soir, François Fillon a indiqué qu’il passerait leur temps de travail de 35 à 39 heures. Alain Juppé lui a alors demandé s’il comptait également augmenter leurs salaires : "J’ai cru comprendre que dans la fonction publique, il voulait passer aux 39 heures dès 2017 avec un salaire correspondant à 37 heures ? Est-ce que c'est bien la réalité ?", a-t-il questionné.

Toute l'info sur

Fillon candidat de la droite pour 2017

L’État est en difficulté, tout le monde doit faire un petit effort- François Fillon

Avant de répondre, l’ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy a tout d’abord indiqué que le passage aux 35 heures était "l'une des 2 ou 3 décisions qui, depuis 30 ans, est responsable du décrochage de notre pays". Il veut donc "en terminer avec ces 35 heures".

Quant à la question d’Alain Juppé proprement dite, il a répondu positivement. "S'agissant de la fonction publique, cela ne peut se faire que dans le cadre d'un accord. Je veux une négociation qui soit un partage des gains entre la puissance publique et les salariés", a déclaré François Fillon.  "37 heures, c'est un exemple", a-t-il ajouté, citant le cas de l’entreprise Smart, en Lorraine, où les salariés ont récemment accepté de travailler 39 heures payées 37 pour éviter un plan social. "L’État est en difficulté, tout le monde doit faire un petit effort", a-t-il conclu.

Quand un salarié travaille 39 heures, il doit être payé 39 heures- Alain Juppé

Alain Juppé s’est alors insurgé contre cette perspective. "On ne fera pas dans la fonction publique une réforme consistant à proposer aux fonctionnaires de travailler 39 heures payées 37 parce que ce n'est pas juste", a lancé le maire de Bordeaux. "Quand un salarié travaille 39 heures, il doit être payé 39 heures, sauf cas exceptionnel, a-t-il poursuivi. On ne peut pas demander aux fonctionnaires de travailler plus pour gagner moins".

François Fillon a tenu ensuite à réaffirmer sa proposition "car si on veut que le pays se redresse, il faut que tout le monde fasse un effort supplémentaire. En gros, qu'on travaille un peu plus et qu'on dépense un peu moins". "Je rappelle que quand on est passé aux 35 heures, on n'a pas baissé les salaires au passage. Il y a donc un espace de négociation possible", a conclu le député de Paris. 

Lire aussi

    Lire aussi

      Sur le même sujet

      Les articles les plus lus

      EN DIRECT - Covid-19 : "Le plan blanc sera probablement national dans quelques jours", affirme Véran

      Macron présente ses priorités pour la présidence française de l'UE ce jeudi lors d'une conférence de presse

      EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : une troisième personne décédée

      Covid-19 : peut-on recevoir une dose de Moderna après une vaccination Pfizer (et inversement) ?

      Avant son débat face à Bruno Le Maire, que propose Eric Zemmour sur l'économie ?

      Lire et commenter
      LE SAVIEZ-VOUS ?

      Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

      Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.