La "double ration de frites" de Nicolas Sarkozy donne des haut-le-cœur à Twitter

La "double ration de frites" de Nicolas Sarkozy donne des haut-le-cœur à Twitter
PRIMAIRE DE LA DROITE ET DU CENTRE

REVUE DE TWEETS - Fermement opposé aux menus de substitution pour les écoliers juifs et musulmans, Nicolas Sarkozy a préconisé à la place du porc une "double-ration de frites". Des propos qui ont enflammé Twitter.

Toute l'info sur

Fillon candidat de la droite pour 2017

Il persiste et signe. Nicolas Sarkozy, en meeting à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine) lundi 7 novembre, a tenu à rappeler sa position sur les menus de substitution pour les écoliers juifs et musulmans. Le candidat à la primaire à droite, fermement opposé à de telles dispositions dans les cantines, tient la solution pour ces élèves : "la double ration de frites". 

"Je n'accepte pas dans nos écoles qu'il y ait des tables de juifs et des tables de musulmans. Et si dans sa famille on ne mange pas de porc, eh bien le jour où à la cantine il y a des frites avec une tranche de jambon, le petit il ne prend pas de tranche de jambon. Il prendra une double ration de frites", a lancé l'ancien chef de l'État à la tribune. Sous les applaudissements de la salle, il poursuit : "C'est la République. La même règle et le même menu pour tout le monde. C'est ça la République". 

Benoist Apparu, porte-parole d'Alain Juppé, a commenté cette sortie sur LCI ce mardi, en affirmant que "la République ne se définit pas par des tranches de jambon". Sur Twitter aussi, la saillie a largement été commentée. "Pauvre République" a notamment écrit Raphael Gluksmann. 

En vidéo

Benoist Apparu : "La République ne se définit pas par des tranches de jambon"

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Vous avez un problème avec la République", vive altercation à l'Assemblée entre Blanquer et Mélenchon

Reconfinement, écoles ouvertes... les pistes envisagées par Emmanuel Macron à la veille d'un nouveau tour de vis

Pourquoi les écoles pourraient rester ouvertes en cas de reconfinement ?

EN DIRECT - Plus de la moitié des lits de réanimation occupés par des malades du Covid-19

REPLAY - Didier Raoult sur LCI : "Je ne suis pas Nostradamus"

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent