La primaire à droite et au centre devrait coûter 5 millions d'euros au parti Les Républicains

MONEY - À quelques semaines du premier tour de la primaire de la droite et du centre, les organisateurs commencent à pouvoir donner un chiffre précis du budget alloué à l’organisation de cet événement politique.

Le nerf de la guerre. Alors que le premier tour de la primaire de la droite et du centre aura lieu le 20 novembre prochain, les organisateurs se focalisent à présent sur le budget alloué à l’organisation. Selon eux, environ 5 millions d’euros ont été débloqués pour organiser les deux tours.

Des communes font payer leurs bureaux de vote

Cet argent sera, par exemple, utilisé à payer certaines municipalités pour leurs bureaux de vote. En effet, même si la majorité des 10.228 bureaux de vote ont été gracieusement mis à disposition, un certain nombre de villes demandent au parti Les Républicains de payer la location des bureaux de vote mais aussi le paiement du personnel municipal. Par exemple, à Chaville dans les Hauts-de-Seine, le maire LR va facturer ses quatre bureaux de vote 1.300 euros par tour. Pour lui, sa demande est légitime, c’est "une dépense qui doit être prise en charge par le parti et pas par les contribuables".

En région parisienne, les municipalités de Sèvres, Meudon et Suresnes, dirigées par des maires Les Républicains, et celle de Bagneux, dirigée par un communiste, ont demandé à être payées pour mettre à disposition leurs bureaux de vote. Anne Hidalgo a, elle, demandé 300.000 euros par tour pour mettre à disposition les 313 bureaux de vote de la capitale. 


Mais selon le président de la commission d’organisation de la primaire, Thierry Solère, la majorité des bureaux de vote ne coûteront quasiment rien au parti. "Heureusement que la grande majorité des villes joue le jeu de la mise à disposition", avait-il déclaré lors d'une interview au Parisien

Effectivement, certaines régions sont très généreuses avec le parti des Républicains. En Franche-Comté, 90% des bureaux de vote sont prêtés gratuitement pour la primaire.

La contribution des électeurs des Républicains à la primaire à droite est fixé à 2 euros

En 2011, le Parti Socialiste avait organisé sa primaire et avait réussi à faire 1 millions d’euros de bénéfice, une fois les frais de fonctionnement remboursés. Ils y étaient arrivés grâce à la contribution d’un euro par électeur pour participer au vote. Les Républicains ont pour leur part fixé la contribution des électeurs à deux euros. Ils espèrent ainsi pouvoir couvrir l’intégralité des frais de fonctionnement mais aussi de dégager une petite marge.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Elections présidentielles

Plus d'articles

Lire et commenter