Polémique sur les Gaulois : les propos de Nicolas Sarkozy n'étaient pas prévus, selon son équipe

MISE AU POINT - Alors que de nombreuses personnes accusent Nicolas Sarkozy d'avoir intentionnellement créé la polémique sur les Gaulois, il semblerait que la réalité soit bien différente.

Lors d’un meeting le 19 septembre à Franconville, Nicolas Sarkozy a prononcé une phrase très polémique sur les origines des Français. « Dès que l’on devient français, nos ancêtres sont les Gaulois », avait déclaré l’ancien chef de l’État. 


Nombreux sont ceux à penser que cette déclaration était préparée et calculée pour faire le buzz. Pourtant, selon l’entourage de Nicolas Sarkozy, les choses ne sont pas si simples. Il semblerait que cette phrase ne figurait pas dans le discours écrit du candidat. Elle serait le résultat d’une improvisation de l’ancien chef de l’État à la tribune et non d’un calcul politique.


Même si l’excuse paraît facile, un autre élément vient corroborer cette théorie. À la fin du meeting de Franconville, l’équipe de campagne de Nicolas Sarkozy a contacté l’AFP pour leur faire part de leur mécontentement quant à la dépêche portant sur le discours de Nicolas Sarkozy. Pour eux, la phrase sur les Gaulois ne nécessitait pas un "urgent", surtout que ce n’était pas la première fois que l’ancien président prononçait cette phrase. Il l’avait fait lors d’un meeting fin août devant les jeunes Républicains à La Baule. 

Lire aussi

Suite à cette déclaration, la polémique a pris de l’ampleur. Pendant quatre jours, les déclarations de la classe politique ne tournaient plus qu'autour de la petite phrase de Nicolas Sarkozy. Ces adversaires l’accusaient de vouloir « trumpiser » sa campagne et de vouloir à tout prix faire parler de lui. 


Le débat a pris fin grâce à son adversaire à la primaire, Alain Juppé. Quelques jours après le début de cette polémique, il a tweeté sur la « nullité du débat » provoquée par cette phrase sur les Gaulois. Une attaque dans les règles qui a quasiment autant fait parler que la petite phrase de Nicolas Sarkozy.

Lire aussi

Au vu des réactions créées par la déclaration de Nicolas Sarkozy, son équipe de campagne tire un mauvais bilan de cette semaine. Selon un des ténors de son staff, « cette phrase sur les Gaulois l’a rabaissé et Juppé en a profité. Il ne faut pas que sa campagne soit perturbée par des formules improvisées ».

Cette phrase sur les Gaulois l’a rabaissé et Juppé en a profité. Il ne faut pas que sa campagne soit perturbée par des formules improvisées.Un membre du staff de Nicolas Sarkozy

Cette mauvaise passe pour Nicolas Sarkozy est confirmée par un sondage TNS Sofres/LCI publié le 27 septembre. Réalisé après la phrase sur les Gaulois, Nicolas Sarkozy a perdu de son avance sur Alain Juppé qui lui est repassé devant.


Cette séquence doit servir de leçon à Nicolas Sarkozy et son équipe de campagne. Lorsque le candidat à la primaire de la droite improvise et revient trop bruyamment sur le devant de la scène, il recrée le fameux anti-Sarkozysme qui lui avait perdre l’élection présidentielle en 2012.

Lire aussi

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Elections présidentielles

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter