VIDÉO - Alain Minc explique pourquoi il ne soutient plus Nicolas Sarkozy

DirectLCI
MATINALE - Invité de LCI matin, l’essayiste et soutien d’Alain Juppé Alain Minc est revenu sur ses relations avec l’ancien chef de l’Etat Nicolas Sarkozy, qu’il a soutenu lors des présidentielles de 2007 et 2012. Et a expliqué pourquoi il s'est rangé du côté d'Alain Juppé.

S’il avait un conseil à donner à Nicolas Sarkozy aujourd’hui : "Qu’il redevienne lui-même, mais c’est un peu tard." L’essayiste et économiste Alain Minc était l’invité d’Audrey Crespo-Mara dans LCI Matin. Ce dernier a annoncé dès la fin 2015 qu’il soutiendrait Alain Juppé. Pourtant, en 2007 et 2012, c’est à Nicolas Sarkozy qu’il apportait son soutien. 


"En 2007, je l’ai beaucoup soutenu, il était le petit Français de sang mêlé. En 2012, je l’ai aussi soutenu, il était celui qui, entre les deux tours, osait dire 'le droit du sol c’est la France'. Ce n’est pas l’homme que j’entends actuellement", explique Alain Minc, précisant que, pour lui, le candidat à la primaire de la droite "poursuit sa campagne de 2012". 

Je t'ai apporté dans la vie plus que tu ne m'as donnéAlain Minc

"Nicolas Sarkozy donne son timbre d’ancien chef de l’Etat à des idées qui ne sont pas acceptables", ajoute-t-il, en référence à sa proposition de faire un référendum sur le traitement des fichés S, explicitant : "Ce n’est pas digne d’un ancien chef de l’Etat." 


Nicolas Sarkozy a part ailleurs déclaré, au sujet d'Alain Minc, que "ce n'est pas la fidélité qui l'étouffe". A cette déclaration, Alain Minc a conclu l'interview par son SMS de réponse :  "Je ne suis pas un homme politique qui te doit un mandat (...), nous avons un désaccord politique majeur. Je t’ai apporté dans la vie plus que tu ne m’as donné."

En vidéo

REPLAY - L'invité politique du 7 novembre 2016 : Alain Minc

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter