Primaire à droite : Juppé ironise sur Sarkozy et Fillon qui tentent de "gonfler leurs biceps"

PRIMAIRE LES RÉPUBLICAINS
DirectLCI
FIN DE CAMPAGNE – En meeting à Paris lundi soir, Alain Juppé n’a pas manqué de tacler les discours radicaux de ses deux principaux adversaires dans le cadre de la primaire de la droite, Nicolas Sarkozy et François Fillon.

En baisse dans les sondages – même s’il reste le favori de la primaire de la droite et du centre –, Alain Juppé a ciblé Nicolas Sarkozy et François Fillon lundi soir lors d’un meeting au Zénith de Paris. "Je dis la vérité sur la nécessité de réformes profondes, radicales. Mais je veux rester crédible, ne pas promettre des chocs sismiques qui détruiraient ce qu’il y a encore de solide dans notre pays", a-t-il lancé dans une première flèchee adressée à l’ancien Premier ministre.


En suggérant notamment la suppression de 500.000 postes de fonctionnaire, le programme économique de François Fillon est en effet perçu comme le plus austère de ceux des sept candidat à la primaire. Ce n’est d'ailleurs pas la première fois que le maire de Bordeaux fustige la radicalité de son adversaire.

Ceux qui se sont montrés les plus pusillanimes quand ils étaient au pouvoir gonflent aujourd’hui leurs biceps"Alain Juppé au sujet de François Fillon et Nicolas Sarkozy

"Ceux qui se sont montrés les plus pusillanimes quand ils étaient au pouvoir gonflent aujourd’hui leurs biceps : ‘On va voir ce qu’on va voir’. Eh bien, on a déjà vu …", a poursuivi Alain Juppé. Un tacle qui lui permet de mettre Nicolas Sarkozy et François Fillon dans le même sac et de contester leur capacité à engager des réformes profondes, au vu de leur bilan lors du précédent quinquennat. 


Une saillie qui n'a pas dû déplaire à Alain Delon, présent dans la salle aux côtés de Jean-Pierre Raffarin ou encore Valérie Pécresse pour soutenir celui qui promet de ne faire qu'un seul mandat s'il est élu. 

"La pêche, la super-pêche"

Mais avant de se moquer des biscottos de ses adversaires, le maire de Bordeaux a salué les 6 000 personnes présentes au Zénith avec une formule légèrement surannée assurant garder "la super pêche". Une formule qui n’est pas passée inaperçue sur Twitter.

En vidéo

Alain Juppé : 'J'ai la pêche mais avec vous, j'ai la super pêche"

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter