Primaire à droite - Mariage gay, adoption, GPA et PMA... : que veulent faire François Fillon et Alain Juppé ?

Primaire à droite - Mariage gay, adoption, GPA et PMA... : que veulent faire François Fillon et Alain Juppé ?

DÉCRYPTAGE - S'il est élu président de la République, François Fillon a promis de réécrire en partie la loi Taubira. Il souhaite notamment réserver l'adoption plénière aux seuls couples hétérosexuels et seulement permettre l'accès à l'adoption simple aux couples homosexuels. Mais quelle est la différence entre les deux ? LCI fait le point.

Les programmes de politique familiale de François Fillon et Alain Juppé, les deux finalistes de la primaire de la droite et du centre, se rejoignent sur de nombreux points. Par exemple, aucun des deux candidats ne souhaitent abroger la loi Taubira qui a ouvert le mariage et l'adoption aux couples homosexuels en 2013. Alain Juppé explique notamment qu'il ne veut "pas rouvrir des blessures qui sont en train de se cicatriser". 

Mais François Fillon, soutenu par Sens commun, émanation politique de la Manif pour tous, souhaite cependant amender en partie la loi Taubira, non pas sur le mariage mais sur l'adoption : les couples homosexuels ne pourraient plus être candidats à l'adoption plénière, mais seulement à l'adoption simple. 

Toute l'info sur

Fillon candidat de la droite pour 2017

Deux types d'adoption

Le député de Paris envisage donc la réécriture de la loi sur l'adoption pour éviter qu'elle ne considère "qu'un enfant est fils ou fille, de manière exclusive, de deux parents du même sexe". 

Il existe en effet deux types d'adoption en France : l'adoption plénière et l'adoption simple. En tout, on peut noter entre elles trois grandes différences, loin d'être négligables.

Dans un premier temps, l'adoption plénière est irrévocable, contrairement à l'adoption simple qui peut être révoquée. 

Autre différence, dans le cas de l'adoption simple, l'enfant conserve ses liens avec sa famille d'origine alors que l'adoption plénière lui octroie une nouvelle filiation, qui supprime et remplace l'ancienne. Avec une adoption simple, s'il est né à l'étranger et s'il souhaite obtenir la nationalité française, l'enfant doit donc en faire la demande.

 • Enfin, en terme d'héritage, l'adoption plénière donne plus de droits que l'adoption simple.

GPA, PMA...

Avec les deux candidats, la procréation médicalement assistée (PMA) restera interdite aux couples de femmes et aux femmes seules, et la Gestation pour autrui (GPA) demeurera prohibée. 

Dans le programme Fillon, les sanctions pénales sur le recours ou la promotion de la GPA seront renforcées. Alain Juppé, qui est contre l'inscription à l'état-civil français d'enfants nés de GPA à l'étranger, a dit dans la presse qu'il s'opposerait "à ce que les jurisprudences de la Cour de cassation et de la Cour européenne des droits de l'homme viennent légaliser de fait la GPA".

En vidéo

Mariage homosexuel, adoption, GPA : Alain Juppé et François Fillon donnent leur avis

En vidéo

JT WE - Juppé/Fillon : adoption, statut des fonctionnaires, sécurité sociale… Ces points de friction entre les candidats

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 12 cas d'infection par le variant Omicron désormais détectés en France

VIDÉO - Allemagne : les restrictions drastiques imposées aux non-vaccinés divisent

VIDÉO - Chèque énergie exceptionnel : voici quand vous allez recevoir les 100 euros d'aide

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Covid-19 : l'Allemagne impose des restrictions drastiques aux non-vaccinés

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.