VIDÉO - Primaire : Copé étrille la "bande des quatre" qui le devance dans les sondages

PRIMAIRE DE LA DROITE ET DU CENTRE

SEUL CONTRE TOUS - A la traîne dans les sondages pour la primaire de la droite, Jean-François Copé a attaqué ses principaux adversaires sur le plateau d’Audrey Crespo-Mara, ce lundi sur LCI

Jean-François Copé sait qu’il n’a pas le choix. Crédité de 2% d’intentions de vote seulement pour la primaire de Les Républicains et du centre, le maire de Meaux doit se démarquer s’il veut décoller dans les sondages.  Invité d’Audrey Crespo-Mara sur LCI ce lundi, il a réitéré ses critiques à l’égard de ses rivaux, s’estimant  "seul contre la bande des quatre". Dans son viseur ?  Nicolas Sarkozy, François Fillon, Alain Juppé et Bruno Le Maire, tous "aux manettes" sous des formes diverses de 2007 à 2012 - mais également tous loin devant lui dans les enquêtes d’opinion. 

Dans son viseur, Nicolas Sarkozy en priorité

Les attaques les plus virulentes visent l’ancien chef de l’Etat à qui il reproche "l’ouverture à gauche, les 35 heures, la baisse des effectifs de police et la baisse des crédits de défense", autant de mesures qui auraient contribué selon lui  "à faire le lit d’un François Hollande qui depuis quatre ans laisse le pays dans un état désastreux".  

Quant à une forme de "coresponsabilité" sur le bilan de la droite au pouvoir, Jean-François Copé refuse d’en entendre parler. Lui qui fut président du groupe parlementaire UMP à l’Assemblée nationale (2007 à 2010) puis patron du parti, préfère rappeler ses "désaccords fréquents" avec le gouvernement d’alors et tacler, une fois encore, Nicolas Sarkozy, dont il rappelle l'opposition initiale sur l’interdiction de la burqa. 

En vidéo

Copé - Bande des quatre

Et aussi

Lire et commenter