Primaire de la droite : Alain Juppé peut-il encore l'emporter au second tour ?

Primaire de la droite : Alain Juppé peut-il encore l'emporter au second tour ?
PRIMAIRE DE LA DROITE ET DU CENTRE

PERDU D'AVANCE ? - Longtemps favori des sondages, Alain Juppé est arrivé nettement derrière François Fillon au premier tour de la primaire de la droite, avec 28% des voix (contre 44%). Beaucoup estiment que le combat est perdu d'avance face à l’ancien Premier ministre. Mais Alain Juppé pourrait-il néanmoins l’emporter ? Et comment ?

Peu après l'annonce des résultats du premier tour de la primaire de la droite, une rumeur a couru : Alain Juppé abandonnerait et n’irait pas affronter François Fillon au second tour. Mais l’ancien Premier ministre l’a vite fait taire, en annonçant qu’il continuait "le combat pour tous ceux qui croient en moi, pour mes convictions, pour l’idée que je me fais de la France".

Toute l'info sur

Fillon candidat de la droite pour 2017

En vidéo

Alain Juppé : "J'ai décidé de continuer le combat"

 

"Ce premier tour constitue une surprise, dimanche prochain, si vous le voulez comme je le veux sera une autre surprise", a-t-il déclaré à son QG. Alain Juppé n'ayant enregistré que le ralliement de Nathalie Kosciusko-Morizet, il sera difficile pour lui de dépasser François Fillon, qui pourra compter sur le soutien de Nicolas Sarkozy (20%) et de Bruno Le Maire (2,4%). Pour y arriver, le maire de Bordeaux devrait jouer sur deux leviers :

Mobiliser les électeurs de gauche. La participation de ce premier tour a été exceptionnelle et environ 15% d’électeurs de gauche y auraient pris part. Pour le second tour, l’ancien Premier ministre devrait, tout au long de le semaine, mettre en avant ses mesures progressistes et sociales, proches de celles défendues par la gauche, pour avoir leur soutien dans les urnes. Dans le même temps, les militants de droite pourraient moins se mobiliser, estimant que la partie est déjà jouée et gagnée d'avance pour François Fillon.

Démonter le projet de son adversaire et démontrer sa radicalité et sa dureté. Comme il l’a déjà fait, Alain Juppé devrait aussi montrer que l’ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy défend des mesures qu'il juge difficiles à appliquer, comme la suppression de 500.000 fonctionnaires. Alain Juppé pourrait aussi rappeler que François Fillon est soutenu par Sens commun, une association qui défend l’abrogation de la loi Taubira pour le mariage et l’adoption pour les couples de même sexe. 

Lire aussi

    "Je veux rassembler les Français autour de réformes crédibles pour rétablir l'autorité de l'État et renouer avec le plein emploi, je veux faire des réformes équitables dont tous les Français tireront bénéfice, pour l'éducation de leurs enfants et pour la protection de leur santé" a-t-il dit en visant François Fillon. "Je veux des réformes modernes qui préparent l'avenir, plutôt que de cultiver la nostalgie du passé, des réformes qui nous fassent avancer sur le chemin d'une stricte égalité entre les femmes et les hommes, sur le chemin d'une nouvelle croissance qui protégera notre terre, sur le chemin d'une transformation numérique maîtrisée", a continué Alain Juppé.

    Lire aussi

      Continuer le rassemblement

      Alain Juppé continuera aussi à prôner le rassemblement. "Je crois plus que jamais que le peuple de France a besoin de se rassembler pour tourner la page d'un quinquennat désastreux qui a abaissé notre pays et pour faire barrage au Front national qui nous entraînerait dans la pire des aventures" a déclaré le maire de Bordeaux.

      Les sondages à l'avantage de François Fillon

      Selon un sondage OpinionWay pour Atlantico réalisé le 15 novembre, au second tour, François Fillon arriverait en tête avec 56% des voix, contre 35% pour Alain Juppé. Un sondage Ifop-Fiducial réalisé pour Sud Radio et Paris Match diffusé le 17 novembre donnait, lui, les deux hommes à égalité avec 50% des voix. 

      En vidéo

      Alain Juppé : "Dimanche prochain, si vous le voulez comme je le veux, sera une autre surprise"

      Et aussi

      Lire et commenter

      Alertes

      Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent