Copé veut élargir l'interdiction du port du voile jusque dans les musées (pour les gares il a un doute)

Copé veut élargir l'interdiction du port du voile jusque dans les musées (pour les gares il a un doute)
PRIMAIRE DE LA DROITE ET DU CENTRE
DirectLCI
LAÏCITÉ - Jean-François Copé a déclaré jeudi qu’il était pour l’interdiction du voile "dans les établissements publics" comme les musées. En revanche, le candidat a exprimé un doute en ce qui concerne les gares. Si plusieurs candidats à la primaire de la droite et du centre se disent pour restreindre un peu plus le port du voile, aucun n'est très clair sur le sujet.

Dans son programme, il propose d’"interdire le port de tenues ou de signes manifestant ostensiblement une appartenance religieuse dans les établissements publics". Ce jeudi, dans l'émission ".Pol" animée par le HuffingtonPost, LeLab, le JDD et L'internaute, Jean-François Copé a précisé qu'il pensait notamment aux hôpitaux, aux universités, aux préfectures mais aussi aux musées. 


Une mesure qui s'annonce toutefois difficile à appliquer dans des musées comme celui du Louvre, qui accueille chaque année des millions de touristes notamment venus des pays du Golfe.

Dans les gares, Copé a un doute

Interrogé sur le fait de savoir s'il interdirait également le voile dans les gares, Jean-François Copé a hésité sur le statut de ces dernières, considérant qu'il s'agissait d'un espace public avant de se raviser : "J'ai un doute. Si c'est un établissement public, par définition, oui ça s'appliquera."


Aux journalistes qui lui ont demandé si cette interdiction concernerait également les croix et les kippa, le député a répondu : "Dans les faits, c'est principalement pour nos compatriotes de la communauté musulmane, mais si on considère que la kippa est un signe visible, c'est la même règle." Une position pas très claire qui rappelle les confusions de Bruno Le Maire dans l'Emission politique la semaine dernière. 


Ce jeudi matin sur RMC/BFMTV, Nicolas Sarkozy a renouvelé sa proposition d'interdire le voile à l'université, et a affirmé qu'il ne voulait pas le faire dans l'espace public. Là, "chacun fait ce qu'il veut", a-t-il ajouté.

Lire aussi

En vidéo

Les 4Q : La taille du pain au Chocolat de Jean-François Copé

Sur le même sujet

Lire et commenter