Primaire de la droite : l'affiche de campagne d'Alain Juppé moquée pour son austérité

COMMUNICATION - Alain Juppé a dévoilé lundi 31 octobre son affiche de campagne pour la primaire de la droite et du centre. Et son côté austère, loin de l'image du candidat de "l'identité heureuse", a fait beaucoup réagir sur les réseaux sociaux. A commencer par l'équipe de campagne de Nicolas Sarkozy.

"Ringarde", "austère", "vieillotte"... L'affiche de campagne d'Alain Juppé pour la primaire de la droite et du centre, dévoilée lundi 31 octobre sur Twitter par son directeur de campagne, n'a pas vraiment séduit les internautes. 


Costume sombre, cravate très foncée, rosette de la Légion d'honneur accrochée à sa veste. Le regard droit esquissant à peine un léger rictus, le tout sur un fond bleu clair. Résultat, une affiche très austère, bien loin de l'image que veut donner le candidat à la primaire qui disait vouloir "mener une campagne joyeuse et conquérante". Son slogan "Un mandat pour agir" en lettres capitales blanches et le mot d’ordre "les 20 et 27 novembre, votez" ajoutent au côté vieillot. 


Sur Twitter, l’affiche a été très rapidement moquée. Et 1er novembre oblige, certains se sont empressés de faire un parallèle avec la Fête des Morts.

D’autres regrettent l’absence de modernité, comme cet internaute qui croit que le candidat à la primaire de la droite "s’est  trompé de siècle avec son affiche de campagne tout droit sortie des années 70 ... et où il paraît tellement vieux !".

Un autre encore, raille ce choix stupéfiant, et pense que le candidat a réutilisé une affiche de campagne de... Pompidou pour faire des économies.

Le community manager de Nicolas Sarkozy poste un tweet scabreux

Et à trois semaines de la primaire à droite, cette image un peu vieillotte a également été moquée ce mardi 1er novembre, jour de la Toussaint, par le community manager (CM) de Nicolas Sarkozy et de son compte de campagne "Tout pour la France", Sacha Straub-Kahn. Ce dernier a tweeté sur son compte personnel : "Alain Juppé vous souhaite une belle Toussaint à tous ! #fairepartdedécès".


Un message plutôt scabreux très vite critiqué par les internautes. Sacha Straub-Kahn, joint par le Huffington Post, a répondu qu'il ne comprenait pas les "réactions négatives" : "Chacun est libre de son interprétation. Ce tweet n'engage que moi", a-t-il ajouté. Toutefois, depuis cette interview, le community manager de Nicolas Sarkozy a décidé de supprimer son tweet.

Lire aussi

Lire aussi

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Fillon candidat de la droite pour 2017

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter