Alain Juppé raillé sur Twitter après avoir cité "Prisunic", des magasins qui n'existent plus depuis 2002

Alain Juppé raillé sur Twitter après avoir cité "Prisunic", des magasins qui n'existent plus depuis 2002

NOSTALGIE - Lors d'une interview ce dimanche sur France 3, Alain Juppé a évoqué "la vendeuse de Prisunic" pour parler du revenu universel. Problème, l'enseigne n'existe plus depuis... 2002. Il n'en fallait pas plus pour que Twitter s'en empare.

Décidément, aucun faux pas n'est autorisé aux candidats à la primaire à droite. Après les pains au chocolat à 15 centimes de Jean-François Copé, Nicolas Sarkozy qui ignore l'existence du site de petites annonces "Le Bon Coin", voici à présent "la vendeuse de Prisunic" évoqué ce dimanche par Alain Juppé. 

Invité de l'émission "Dimanche en politique" sur France 3, le favori de la primaire à droite était interrogé sur le "revenu universel de base", accessible sans conditions de ressources. "J'y serai favorable après mûre réflexion. Il faut étudier cette question parce qu'on dit tout et son contraire là-dessus", a -t-il expliqué. 

Mais pour illustrer son propos, l'ancien Premier ministre a pris un exemple plutôt inattendu.  "Est-ce que tout le monde va le toucher, de madame Bettencourt jusqu’à la vendeuse de Prisunic ? Universel, ça veut dire ça", a-t-il ajouté.

Lire aussi

    Malheureusement, cette enseigne a disparu du paysage français depuis 14 ans, racheté par Monoprix.

    Il n'en fallait pas plus pour que Twitter se moque de ce léger retour en arrière. Il faut dire qu'à 71 ans, Alain Juppé est le candidat le plus âgé de la primaire de la droite et du centre.

    Même la page Wikipédia de Prisunic a été temporairement modifiée.

    Lire aussi

      Sur le même sujet

      Les articles les plus lus

      EN DIRECT - Présidentielle 2022 : Zemmour multiplie les attaques contre Le Pen, qui réplique

      Présidentielle 2022 : sur LCI, Marine Le Pen dénonce la "division" et les "propos outranciers" d'Éric Zemmour

      Présidentielle 2022 : Eric Zemmour remet en cause les limitations de vitesse et veut supprimer le permis à points

      Éric Zemmour : immigration, retraite, natalité... ses arguments passés au crible

      REVIVEZ - OM-PSG : malgré deux buts refusés et un carton rouge, Marseille et Paris se quittent dos à dos dans ce "Classique"

      Lire et commenter
      LE SAVIEZ-VOUS ?

      Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

      Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.