VIDÉO - Débat de la primaire à droite : "Tu es incapable d'imposer quoi que ce soit", Sarkozy se paye Copé en plein débat

CLASH - Si le débat n’a pas offert d’échanges houleux entre les sept candidats, Nicolas Sarkozy a tout de même recadré Jean-François Copé sur sa loi sur la burqa.

Le premier débat de la primaire de la droite et du centre n’a pas tourné au pugilat. Depuis des semaines, certains candidats s’invectivaient pourtant par médias interposés. Mais face-à-face, le ton est resté globalement courtois. A une exception…


Agacé par les rodomontades de Jean-François Copé, Nicolas Sarkozy s’est permis de le recadrer en direct. Le député-maire de Meaux a en effet affirmé qu’il était parvenu à imposer en 2010 à l’ancien Président et à François Fillon de faire voter sa loi sur la burqa. Un propos que l'ancien locataire de l'Elysée n’a guère apprécié. Et l'a fait savoir à celui qui figurait, comme lui, dans l'enquête Bygmalion

"La loi sur la burqa, pardon Jean-François, ce n’est pas toi qui nous l’a imposée."Nicolas Sarkozy

"La loi sur la burqa, pardon Jean-François, ce n’est pas toi qui nous l’a imposée. Et tu étais bien incapable d’imposer, ni au Premier ministre, ni au Président de la République, quoi que ce soit, pas plus hier qu’aujourd’hui". Jean-François Copé a bien tenté de garder la face en essayant de couper Nicolas Sarkozy et en déclarant : "Au point de l’obtenir". Mais personne ne l'a vraiment entendu...

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Fillon candidat de la droite pour 2017

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter