Pour le porte-parole de Jean-Luc Mélenchon, les primaires sont "une mécanique perverse"

DirectLCI
PRIMAIRE - Ce samedi 3 septembre, Alexis Corbière, le porte-parole de Jean-Luc Mélenchon, était sur le plateau de La revue de presse de l’invité sur LCI. Il y a abordé trois sujets d'actualité : les primaires des partis politiques, l’abstention en France et la crise post-électorale au Gabon.

Les primaires, un passage obligé ? 


Lors de l’émission La revue de presse de l’invité, Alexis Corbière a voulu aborder le thème des primaires. Sont-elles un passage obligé ? Pour le porte-parole de Jean-Luc Mélenchon, candidat du Parti de gauche, elles sont "une mécanique perverse" qui mène à "un scrutin déformé". Ce "système mis en place met à distance le peuple". 


La France doit-elle intervenir au Gabon ?


À l’international, l’élection contestée d’Ali Bongo Ondimba au Gabon est passée au crible par le politique de gauche. "Il va de soi que les élections ne sont pas démocratiques", argue Alexis Corbière ajoutant qu’il "faut recompter indiscutablement les voix sous protection internationale". Pour lui, la France a un rôle à jouer sous mandat de l’ONU en raison de sa présence militaire dans ce pays d’Afrique centrale. Objectif : "Créer les conditions pour que la situation s'apaise". 


Qu'en est-il de l'absention en France ?


Enfin, l’invité politique évoque la question de "l’abstention de masse". Selon lui, en France, il y a "sept millions de non-inscrits ou mal inscrits sur les listes électorales". Et pour cause : "Beaucoup de gens ont le sentiment que voter ne sert à rien". Il appelle à la création de la 6e République afin que "les citoyens redeviennent  des acteurs"

 de la vie politique française. 



Plus d'articles

Lire et commenter