Montebourg appelle Valls à démissionner et à se présenter à la primaire de la gauche contre Hollande

PRIMAIRE PARTI SOCIALISTE

Toute L'info sur

2017 : la bataille de la gauche

PRÉSIDENTIELLE - Ironisant sur la "colère" de Manuel Valls envers François Hollande, Arnaud Montebourg incite dans le JDD le Premier ministre à aller "au bout de sa visible et éphémère exaspération" en démissionnant de Matignon et se présentant à la primaire de la gauche.

Arnaud Montebourg, nouveau "conseiller" de Manuel Valls ? Dans le Journal du Dimanche, l'ancien ministre de l'Economie a incité le Premier ministre à démissionner et se présenter à la primaire de la gauche. Répondant à l'appel au rassemblement de la gauche du chef du gouvernement, l'ancien ministre de l'Economie "préfère lui dire :  'Quitte le gouvernement et sois candidat à la primaire !'" car "ce serait la suite logique de sa protestation à l'égard du président de la République". "Il devrait aller au bout de sa visible et éphémère exaspération", ajoute-t-il.

Lire aussi

    Lire aussi

      En vidéo

      Valls / Hollande, le duel

      Si Hollande gagnait la primaire, Montebourg ne le soutiendrait pas

      Plus globalement, Arnaud Montebourg "croit dur comme fer" à la possibilité de remporter la présidentielle et il entend bien incarner "l'alternative" à François Hollande, qu'il compte battre à la primaire. Et si le chef de l'Etat le battait, il "accepterait le résultat" mais ne ferait pas campagne pour lui. "Il y a deux conceptions du ralliement : la conception maximale que j'ai déjà faite la dernière fois, en 2011, et la conception minimale, ce sera la mienne", prévient Arnaud Montebourg. "Je suis sûr que si vous interrogez le président de la République et qu'il est battu par mes soins il choisira, lui aussi, la position minimaliste", ajoute-t-il.

      En vidéo

      Arnaud Montebourg : Made In France jusqu'au slip

      Et aussi

      Lire et commenter