Interview LCI : Jacques Attali dézingue les candidats à la présidentielle

PRIMAIRE PARTI SOCIALISTE

Toute L'info sur

La démission de Macron

DÉFLAGRATION - Invité d’Audrey Crespo-Mara vendredi 2 septembre, Jacques Attali s'est livré à une attaque en règle des multiples candidats, de droite comme de gauche, à l'élection de 2017.

L'interview devait porter sur la démission d'Emmanuel Macron, elle s'est transformée en coup de gueule retentissant contre le spectacle politique de la pré-campagne électorale. Refusant de commenter le départ de celui qu'il a accompagné dans son ascension vers les hautes sphères de l'Etat ("Ça n'a aucun intérêt"), Jacques Attali a expliqué combien aucun candidat ne trouvait grâce à ses yeux, vendredi 2 septembre sur LCI.


 "Collection démagogique de promesses de baisses d'impôts" à droite, "naufrage", "suicide collectif" à gauche avec la multiplication des candidatures... Pour l'économiste et ex haut fonctionnaire, "aucun candidat n'a de programme digne de la France". 

En vidéo

Jacques Attali refuse de parler de Macron

DéplorableJacques Attali

"Il est déplorable qu'on s’intéresse à la démission d’un ministre, aux Pokemon et à un maillot de bain en pleine campagne", vitupère Jacques Attali, qui estime qu'il s'agit là d'un moyen d'éviter d'évoquer les vrais enjeux. "La France est confrontée à des problèmes tragiques, mais personne n’est là pour les confronter", dénonce celui qui déplore que le programme France 2020, compilation du travail de "plusieurs milliers de personnes" qu'il a coordonnée, ne soit pas davantage repris.

Selon lui, "aucun candidat n’a de programme". "Notre école, notre système de santé vont de plus en plus mal", mais "on n’a on n’a aucune vision du monde, aucun projet ambitieux pour sauver notre éducation, pour protéger nos frontières", s’alarme l’auteur du Destin de l’Occident (Fayard). Et de conclure, cinglant : "Je suis très inquiet de voir notre pays amorcer une campagne présidentielle avec un refus absolu d’admettre que la situation est gravissime, et de trouver une solution digne pour notre pays". 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter