Au 20H de TF1, Manuel Valls tape (encore) sur Benoît Hamon et son revenu universel

PRIMAIRE PARTI SOCIALISTE

REBELOTE - Manuel Valls a de nouveau appliqué sa stratégie d'entre-deux tours ce lundi soir au JT de 20H de TF1. L'ancien Premier ministre a mis en avant tout ce qui l'oppose à son adversaire : la vision du travail, la légalisation du cannabis, la laïcité, la lutte contre le communautarisme, l'autorité. Et bien sûr le revenu universel si cher à Benoît Hamon.

Dimanche soir, lors de son discours prononcé après la publication des résultats du premier tour de la primaire de la gauche, Manuel Valls a fortement attaqué Benoît Hamon. Et plus particulièrement le revenu universel, sa mesure phare. Ce lundi soir au JT de 20H de TF1, l'ancien Premier ministre a usé de la même stratégie pour essayer de prendre le dessus sur son adversaire. 

"Plus que jamais il y a des choix à faire entre ce que représente Benoît Hamon et ce que je représente. (…) Nous sommes confrontés à de vrais choix, en matière de travail, de société du travail. (...) Moi je propose d’augmenter la fiche de paie, je propose de valoriser le pouvoir d’achat, je propose la suppression des cotisations sociales sur les heures supplémentaires et leur défiscalisation. Benoît Hamon propose les 32 heures. Lui, au fond, est le chantre de la fin du travail. Lui explique qu’il va répartir un revenu universel à chacun. Ca va se traduire, demain, par plus d’impôts, par la ruine de notre budget." 

Voir aussi

"Je ne veux pas que la gauche se confonde avec la hausse des impôts et le déficit"

Plus globalement, Manuel Valls a mis en avant tous les sujets qui l'opposent à Benoît Hamon. "Je défendrai une société de la règle et de la norme. Benoît Hamon propose la dépénalisation, la légalisation des drogues douces. Il n’a pas voté toute une série de textes en faveur de la sécurité et de la lutte contre le terrorisme. Moi, je défends l’autorité, la sécurité. Et puis je défendrai une vision de la laïcité que je veux incarner, la lutte contre le communautarisme. Lui, Benoît Hamon, est ambigü sur ces questions. Et je défendrai notamment l’égalité entre les femmes et les hommes. Je défendrai le sérieux budgtéaire car je ne veux pas que la gauche se confonde avec la hausse des impôts et le déficit, ce que malheureusement lui propose." 

Benoît Hamon ne peut plus ignorer les thèmes sur lesquels Manuel Valls va appuyer mercredi à l'occasion du débat de l'entre deux-tours. 

 

Voir aussi

En vidéo

Manuel Valls : "Je veux défendre la lutte contre le communautarisme"

Et aussi

Lire et commenter